Derniers articles publiés

Elargissement : la Commission européenne présente ses priorités pour 2014

Actualité 18.10.2013

Comme chaque année, la Commission européenne présentait le 16 octobre son "paquet élargissement". Un document très attendu, adressant aux Etats sur le chemin de l'UE une série de recommandations. Bons points, mauvaises notes… Dans l'ensemble, le bilan du commissaire européen Štefan Füle, chargé de l'Elargissement et de la Politique européenne de voisinage, semble en demi-teinte. Si la Commission européenne recommande d’octroyer le statut de pays candidat à l’Albanie et, pour la cinquième fois consécutive, d’ouvrir les négociations d’adhésion avec l’ancienne République yougoslave de Macédoine, elle souhaite également ouvrir les négociations d'adhésion avec la Serbie, si possible en janvier 2014. Mais à la condition que Belgrade poursuive le "dialogue" engagé avec son ancienne province, le Kosovo. La Turquie quant à elle avance à petits pas vers l'UE.

Stefan Füle (c) Union européenne 2013

Turquie : vers l'ouverture d'un nouveau chapitre de négociations

Après les événements de mai et de juin derniers, Ankara pouvait craindre le pire. Et pourtant, même si la Turquie est épinglée pour la répression des protestations de la place Taksim et les entraves à la liberté d’expression, la Commission européenne recommande l’ouverture d'un nouveau chapitre bloqué depuis les affrontements qui se sont déroulés dans la capitale.

Les négociations d’adhésion ont débuté en octobre 2005 en Turquie. 13 chapitres sont ouverts et 1 a été provisoirement clôturé. En juin 2013, le Conseil a accepté d’ouvrir le chapitre de négociation 22 relatif à la politique régionale et à la coordination des instruments structurels, la position commune devant être confirmée par le Conseil "Affaires générales" après la présentation du rapport annuel de suivi de la Commission.

Huit ans après le début des premières négociations, un nouveau chapitre portant sur la politique régionale pourrait donc être ouvert dès la semaine prochaine lors du conseil des ministres des Affaires européennes. "La meilleure réponse aux événements de juin n’est pas un désengagement, mais au contraire un engagement plus ferme et plus fort", a insisté Stefan Füle lors de la conférence de presse présentant le paquet Elargissement.

En outre, le rapport du commissaire préconise la mise en oeuvre du "paquet de démocratisation" portant notamment sur la réforme de la police, annoncé le 30 septembre par le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan.

L'Albanie devrait rejoindre le club des pays candidats

Aujourd'hui candidat potentiel aux côtés de la Bosnie-Herzégovine, l'Albanie pourrait obtenir prochainement le statut de pays candidat. Une étape supplémentaire et incontournable pour adhérer un jour à l'UE.

L’Albanie a adopté plusieurs instruments juridiques importants, dont certains constituent des exigences essentielles pour l’octroi du statut de pays candidat, et a poursuivi ses travaux sur la lutte contre la corruption et la criminalité organisée, explique le rapport de la Commission européenne.

Mais avant d'obtenir ce statut, l’Albanie doit encore intensifier les réformes dans des domaines prioritaires clés, notamment en ce qui concerne l’Etat de droit. Même si les 28 Etats membres sont très partagés sur la question, ce statut pourrait être attribué juste avant la fin de l'année.

L'Ancienne République yougoslave de Macédoine : ouvrir les négociations pour améliorer les relations de voisinage

Pour la cinquième année consécutive, la Commission recommande l’ouverture des négociations d’adhésion entre l'UE et l'Ancienne République yougoslave de Macédoine.

Selon le commissaire européen, cette décision contribuerait aussi à créer les conditions propices à la recherche d’une solution au problème de la dénomination du pays et à l’amélioration des relations de bon voisinage.

Lors d'une réunion hier entre la commission Affaires étrangères du Parlement européen et le commissaire européen à l'Elargissement, les députés européens ont soutenu cette recommandation, réaffirmant ce qu'ils avaient déjà avancé le 23 mai dernier à ce sujet.

Les députés européens ont également salué l'approche des "cinq fondamentaux" de Štefan Füle pour évaluer si un pays est prêt à rejoindre l'UE : l'état de droit, une gouvernance économique renforcée, un soutien aux institutions démocratiques, le respect des droits fondamentaux, et des liens entre les pays à l'élargissement et les États membres de l'UE.

La Serbie obtient le feu vert pour ouvrir les négociations

Le rapport du commissaire européen à l'Elargissement confirme la décision du Conseil européen de juin 2013 : les négociations d'adhésion peuvent démarrer.

La première conférence intergouvernementale consacrée aux négociations en vue de l’adhésion de la Serbie se tiendra en janvier 2014 au plus tard, après adoption par le Conseil du cadre de négociation, qui a été proposé par la Commission en juillet 2013. Dans l’intervalle, l’examen analytique a commencé en septembre 2013. L’accord de stabilisation et d’association (ASA) est entré en vigueur le 1er septembre.