Derniers articles publiés

Educ'hebdo : l'actu de l'éducation européenne en 3 clics

Actualité 30.03.2010

Chaque semaine, retrouvez les brèves de l'éducation de Touteleurope : enseignement primaire, secondaire et supérieur, mobilité des étudiants et scolaires ou encore état des lieux de la jeunesse en Europe... Touteleurope fait le point sur l'actualité de l'éducation européenne.

Lundi 22 Mars : appel à projets de la Commission

La Commission européenne lance un appel à projets, dans le cadre du programme "Apprendre tout au long de la vie". Cet appel est ouvert pour des projets à l'échelle locale, régionale ou nationale ou transnationale, au sein des 27 Etats membres ainsi que de l'Islande, la Norvège, le Lichtenstein et la Turquie. Le but de la campagne "lifelong learning" est d'encourager les initiatives en faveur d'un apprentissage dynamique et continu, à tout âge de la vie. La date limite pour déposer un projet est le 16 Juillet 2010.

En savoir plus sur le site de la Commission

 

Mercredi 24 mars : la coopération avec les entreprises, un atout pour apprendre

Les étudiants travaillent mieux quand ils sont poussés à coopérer avec des intervenants du monde du travail. C'est la conclusion d'un forum qui a rassemblé 100 participants à Bruxelles, les 24 et 25 mars. Dans le domaine des mathématiques, des sciences et des technologies, organiser des partenariats avec des entreprises encourage les étudiants à développer des compétences transversales, les motive pour apprendre et préparer leur avenir. Plusieurs initiatives de ce type ont été financées par l'Union européenne.

 

En savoir plus sur le site de la Commission 

 

Mardi 30 Mars : entre 10 et 20% d'enfants victimes d'abus sexuels

20% d’enfants en Europe pourraient être victimes de l'une ou l'autre forme d'abus sexuel durant leur enfance, selon la Commission européenne, qui situe plus précisément ce nombre « entre 10 et 20% ». Cette dernière a proposé, lundi 29 mars, une nouvelle réglementation obligeant les États membres de l'UE à durcir les sanctions à l'encontre des personnes qui se rendent coupables d'abus sexuels sur des enfants. La Commission a également demandé que le «grooming» (se lier d'amitié avec des enfants à des fins sexuelles) et le «tourisme sexuel» soient poursuivis pénalement, même si les abus ont été commis en dehors du territoire de l'UE, et de faire en sorte que les auteurs de telles infractions reçoivent un traitement adapté pour éviter qu'ils ne récidivent.

 

En savoir plus sur le site de la Commission