Derniers articles publiés

Droits des femmes : quel bilan en Europe ?

Synthèse 06.03.2019

Les hommes et les femmes ne sont pas un pied d'égalité. Selon les dernières statistiques disponibles, le taux d'emploi des femmes est inférieur de 11 points à celui des hommes, tandis que leur salaire horaire est en moyenne 16 % plus faible. Également davantage confrontées à la pauvreté et encore largement tenues éloignées des postes clés de décision, notamment en politique, de très nombreux combats demeurent donc engagés pour améliorer la place des femmes en Europe et obtenir une égalité réelle entre les sexes.

Déesse de la justice

 


Droits des femmes : un enjeu européen

L'égalité entre les hommes et les femmes figure parmi les valeurs fondamentales de l'UE depuis sa création en 1957. L'implication des institutions européennes en la matière est toutefois d'abord restée modeste avant de s'intensifier, particulièrement à partir des années 2000 et notamment autour des questions d'équilibre entre vie professionnelle et vie familiale. Au sein du Parlement européen et de la Commission européenne, la parité n'est à cet égard pas encore une réalité, même si des progrès significatifs ont été accomplis.

 


Améliorer l'indépendance économique des femmes

Sur le plan économique, l'égalité entre les femmes et les hommes progresse lentement en Europe. Les Européennes sont en effet significativement moins nombreuses que les Européens à travailler : 66,5 % contre 78 %. De plus, leur rémunération est également nettement inférieure : 16 % en moyenne à emploi égal. Les Etats membres affichent sur ces sujets d'importantes disparités. La parité salariale est par exemple presque atteinte en Roumanie, tandis que les femmes sont presque aussi nombreuses que les hommes à travailler en Lituanie. L'accès aux postes de responsabilité dans les entreprises est en revanche un enjeu commun : ici c'est la France qui fait office de bon élève avec 41 % de dirigeantes dans les sociétés cotées en bourse.

 


Accroître la présence des femmes en politique

L'accroissement du nombre de femmes impliquées en politique est un combat de longue haleine. En effet, un très petit nombre de pays sont ou ont été dirigés par des femmes, l'Allemagne d'Angela Merkel et le Royaume-Uni de Theresa May faisant figure de quasi exceptions. La parité au sein des gouvernements et des parlements, elle, progresse avec davantage de célérité, même si de très importantes disparités persistent d'un pays européen à l'autre.