Derniers articles publiés

Dominique Schnapper : "Nulle part en Europe on ne peut parler d'intégration totalement réussie"

Actualité 29.10.2007

Dominique Schnapper est directrice d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS). Elle est spécialiste des questions d'intégration. Depuis 2001, elle est également membre du Conseil constitutionnel. Touteleurope.fr a recueilli ses propos après son intervention sur le thème "Immigration, intégration, quels défis ?", dans le cadre du séminaire organisé le Centre d'Analyse Stratégique et la Représentation en France de la Commission européenne.




Existe-t-il en Europe un modèle d'intégration réussie ?

Les modèles qu'on a stylisés sont en fait moins différents dans la réalité. Les modèles multiculturels britannique et néerlandais ont connu des échecs, tout comme le modèle d'intégration français de style républicain. Les politiques se ressemblent aujourd'hui davantage, puisqu'il s'agit partout du même problème : comment faire participer les descendants des migrants à la vie collective ?

Dans aucun des cas on ne peut parler d'intégration totalement réussie, mais on ne peut pas non plus en parler pour les autres groupes de la population. Par définition, l'intégration est un processus qui n'est jamais totalement réalisé.

Les descendants de migrants en France sont très intégrés culturellement, mais ils sont mal intégrés sur le marché du travail. En Angleterre, c'est l'inverse. Donc, l'intégration a des dimension différentes.

La citoyenneté européenne peut-elle être un vecteur d'intégration ?

Pour l'instant non. Je pense qu'on intégre mieux les descendants des migrants par la citoyenneté nationale que par la citoyenneté européenne qui est abstraite pour tous les nationaux d'Europe.