Derniers articles publiés

Déplacement de Nicolas Sarkozy au Parlement européen

Actualité 10.07.2008

Nicolas Sarkozy, président du Conseil européen pour six mois, s'est rendu le 10 juillet au Parlement européen à Strasbourg, pour présenter le programme de la Présidence française de l’Union européenne. En présence du Président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, le Chef de l'Etat a répondu aux questions des députés européens.

Des députés avertis

Après avoir exposé le programme de travail de la Présidence française, Nicolas Sarkozy s'est prêté au jeu des questions des parlementaires européens. Les priorités de la Présidence française de l’Union européenne ont été abordées et "décortiquées", chaque député européen défendant son point de vue. La députée allemande, Silvana Koch-Mehrin, est revenue sur le principe d’égalité homme femme, le député français Bernard Poignan a, quant à lui, évoqué la notion de conscience européenne qui n’est plus d’évidence et qu’il faut selon lui réaffirmer.

L’actualité au cœur des débats du Parlement européen

Au sujet du "non" irlandais au traité de Lisbonne, le Président de la République française a affirmé qu’il proposera une solution "soit en octobre, soit en décembre". Les avis des députés européens divergent sur cette question. Le député danois Rasmussen évoque sa volonté de ne pas considérer le "non" irlandais comme un blocage au processus de ratification du traité, en citant l’exemple de son propre pays au moment de la ratification du traité de Maastricht. Du même avis, Nicolas Sarkozy, a insisté sur la nécessité d’un traité pour organiser les prochaines élections européennes en 2009 et prévoir l’entrée de nouveaux Etats membres, notamment des Balkans.

Hans-Gert Pöttering, Président du Parlement européen



La présence de Nicolas Sarkozy au Parlement européen est aussi l’occasion d’évoquer un sujet essentiel de l’actualité mondiale : les jeux olympiques de Pékin. En décidant de se rendre à la cérémonie d’ouverture des jeux, le Président de la République française alimente de nombreuses controverses. Certains avaient en effet pensé qu’il ne s’y rendrait pas au nom d’une position commune européenne. Tout en affirmant son opposition au sujet de l’attitude de la Chine, le chef de l'Etat a évoqué un pragmatisme chinois qui aurait résolu les problèmes liés aux manifestations de Hong Kong il y a quelques temps.


Maîtriser tous les sujets face aux parlementaires

Nicolas Sarkozy évoque tour à tour les différentes priorités de la Présidence. Le Pacte sur l’immigration est pour lui un "document essentiel" qui n’a pas été facile à élaborer. Il s’agissait en effet de trouver un accord entre 27 pays qui ont parfois des visions complètement opposées sur la question de l’immigration. Le Président rappelle alors que "l’Europe n’est pas une forteresse", ses besoins de travailleurs immigrés sont évidents.


Voir la répartition des députés européens par pays

La Banque centrale européenne, la Politique agricole commune, l’Europe sociale, l’emploi, l’environnement, la défense… Nicolas Sarkozy a présenté les positions que la France défendra pendant les six mois de sa présidence. En ce qui concerne l’Europe sociale, le Chef de l'Etat évoque la contradiction de "ceux qui refusent que l'Europe se mêle de tout, et demandent qu'elle se préoccupe du social". Nicolas Sarkozy rappelle également son attachement à la Politique agricole commune, dans un contexte de crise alimentaire mondiale qu’il s’agit de résoudre ensemble.

Au sujet de l’emploi, le Président de la République dénonce la polémique autour du plombier polonais. Désormais "tous les travailleurs de tous les pays d’Europe peuvent venir travailler en Europe". Quant à l’environnement, il est impératif selon le président français que l’Europe devienne un exemple sur la scène mondiale, grâce au Paquet Energie Climat qu’il compte faire adopter par les 27 Etats membres. Enfin, la défense européenne doit être pensée en coopération avec l’OTAN et non en concurrence avec elle.

 

 

En savoir plus


Les priorités de la Présidence française de l'Union européenne
Discours de Nicolas Sarkozy devant le Parlement européen - 10/07/08 - Présidence de la République