Derniers articles publiés

Démographie européenne : l'Allemagne rattrapée par la France ?

Actualité 15.10.2009

La France pourrait d'ici une génération et demi détrôner l'Allemagne à la place de pays le plus peuplé de l'Union européenne. Selon les projections démographiques, le voisin outre-Rhin de l'Hexagone pourrait en effet perdre 12 millions d'habitants d'ici cinquante ans.  Le démographe Gérard-François Dumont, professeur à l'Université de Paris IV Sorbonne, revient sur les chiffres de l'office statistique européen pour Touteleurope.fr.

2057 : l'Allemagne rattrapée par la France ?

L'Allemagne perd des habitants, tandis que la France en gagne. Ce constat dressé par le recteur Dumont ne s'inscrit pas dans le temps court. Il s'agit en effet d'une tendance lourde qui pourrait bien aboutir à une nouvelle donne démographique au sein de l'UE. La France pourrait en effet dépasser l'Allemagne dès 2057 (ou 2055 si l'on tient compte de la population ultra-marine). Un temps très court pour les démographes.

Les chiffres sont surprenants. En 2008, malgré son solde migratoire positif, l'Allemagne a perdu 156 000 habitants, exclusivement en raison d'un excédent des décès sur les naissances. La France, elle, cumulant un surplus de naissances sur les décès et un solde migratoire positif, s'est accrue de 345 000 habitants en métropole (352 000 si l'on y ajoute les quatre départements d'outre-mer). L'écart d'évolution entre les deux pays est ainsi de 500 000 habitants par an précise M. Dumont. Soit l'équivalent d'une capitale régionale de la taille de Lyon chaque année...

C'est peut être moins le dynamisme français que la gravité de la situation allemande qui explique un tel écart. Le solde naturel de l'Allemagne est en effet constamment négatif depuis 1972, chaque année enregistrant un nombre de naissances inférieur à celui des décès. A l'opposé, le solde naturel de la France est constamment positif.

Selon les estimations de M. Dumont basées sur les chiffres d'Eurostat, la France pourrait compter 71,8 millions d'habitants en 2057 contre 71 millions pour l'Allemagne. Ainsi, près de deux siècles après s'être fait dépasser par l'Allemagne en nombre d'habitants, vers 1867, la population de la France dépasserait à nouveau celle de l'Allemagne au milieu du XXIe siècle.

Les raisons du dynamisme français

Trois facteurs expliquent le dynamisme français rappelle M. Dumont. La politique familiale joue tout d'abord un rôle de premier plan. La France a toujours su préserver la crédibilité de sa politique familiale. Cette politique bénéficie qui plus est d'un solide consensus politique gauche/droite. Résultat, les pays comme la France qui disposent d'une politique familiale solide ont une fécondité forte alors que les Etats qui la délaissent ont des taux de natalité très faible (Grèce, Italie, Espagne).

L'autre facteur déterminant réside dans le fait qu'"en France, on aime les enfants" selon l'expression du professeur Dumont. Lorsque l'on regarde la proportion de femmes qui sont sans enfants à l'âge de la ménopause, cette proportion est très faible en France (8%) alors qu'elle est pratiquement le triple en Allemagne (23%).

Dernier élément, la question de l'immigration. La France est un pays dont l'immigration a été beaucoup plus forte dans les années 2000 que dans les années 1990, explique M. Dumont. Ce sont des immigrants jeunes arrivés en France dans le cadre du regroupement familial et dont la fécondité est supérieure à la moyenne des personnes de nationalité française.


En savoir plus

La France, championne d'Europe des bébés [13/01/09] - Touteleurope.fr
Communiqué d'Eurostat - Eurostat
Population et Avenir