Derniers articles publiés

Déclaration de la présidence au nom de l'Union européenne sur la condamnation des membres de l'ONG biélorusse "Partenariat"

Actualité 11.08.2006

L'Union européenne est profondément préoccupée par la condamnation à des peines de prison allant de six mois à deux ans, prononcée le 4 août 2006 à l'encontre de quatre membres de l'ONG biélorusse "Partenariat", MM. Timofeï Drantchouk, Alexandre Chalaïko, Nikolaï Astreïko et Mme Enira Bronitskaïa.

L'Union européenne note avec regret que les autorités biélorusses continuent d'intimider les militants de la société civile et d'afficher leur refus de respecter les normes internationales en matière de démocratie et de droits de l'homme. La condamnation des membres de l'ONG "Partenariat" et le récent procès de M. Alexandre Kozouline témoignent clairement de la poursuite de l'érosion du processus démocratique en Biélorussie.

L'Union européenne demande une nouvelle fois aux autorités biélorusses de libérer et de réhabiliter immédiatement les quatre membres de l'ONG "Partenariat", ainsi que M. Alexandre Kozouline et tous les autres prisonniers politiques.

La Bulgarie et la Roumanie, pays en voie d'adhésion, la Turquie, la Croatie* et l'ancienne République yougoslave de Macédoine*, pays candidats, l'Albanie, la Bosnie-Herzégovine, le Monténégro et la Serbie, pays du processus de stabilisation et d'association et candidats potentiels, l'Islande, le Liechtenstein et la Norvège, pays de l'AELE membres de l'Espace économique européen, ainsi que l'Ukraine et la république de Moldavie, se rallient à la présente déclaration.

* La Croatie et l'ancienne République yougoslave de Macédoine continuent à participer au processus de stabilisation et d'association.