Derniers articles publiés

Décès de Stéphane Hessel

Actualité 27.02.2013

L'intellectuel français Stéphane Hessel est décédé dans la nuit de mardi à mercredi à l'âge de 95 ans. Ancien ambassadeur et résistant, écrivain et poète, l'homme considérait l'Europe comme une nécessité.

L'auteur de l'ouvrage "Indignez-vous", publié en 2010 dont le succès fut mondial, est mort dans la nuit du mardi 26 au mercredi 27 février.

Né à Berlin en 1917 de parents allemands cosmopolites, Stéphane Hessel arrive en France à l'âge de 8 ans. Naturalisé en 1937 et reçu à Normale Sup en 1939, il rejoint les Forces françaises libres en 1941 à Londres. Capturé par la Gestapo, il est déporté au camp de Buchenwald, où il subit la torture, puis dans le camp de Dora et parvient finalement à s'échapper lors du transfert des prisonniers vers Bergen-Belsen en avril 1945.

De retour en France, il est reçu en octobre 1945 au concours du ministère des Affaires étrangères et entame alors une longue carrière dans la diplomatie. L'année suivante, il est indirectement associé à la rédaction de la Déclaration universelle des droits de l'homme, en tant que secrétaire au sein de la commission des droits de l'homme de l'ONU affecté à la section chargée de réunir les documents concernant les questions sociales et les droits de l'homme.

En poste au ministère des Affaires étrangères de 1951 à 1954, Stéphane Hessel représente la France aux institutions internationales sur les droits de l'homme et les questions sociales, entre ensuite au cabinet de Georges Boris, conseiller du Président du Conseil Pierre Mendès-France, puis enchaine les missions diplomatiques à Saïgon, Alger, New-York et Paris. Il devient ambassadeur auprès de l'ONU à Genève de 1977 à 1981. Sous la présidence de François Mitterand, il travaille en particulier sur les politiques de coopération et développement, la communication audiovisuelle et l'immigration. En 1993, il représente la France à la Conférence mondiale des Nations Unies sur les Droits de l'Homme, à Vienne.

Homme de gauche et européen convaincu, Stéphane Hessel continue à prendre position après sa retraite. En 2004, il soutien la pétition pour un "Traité de l'Europe sociale" rédigée par l'économiste et homme politique Pierre Larrouturou. Il appuie publiquement la liste Europe Écologie lors des élections européennes de 2009, puis se présente l'année suivante en position non éligible sur la liste Europe Écologie Île-de-France pour les élections régionales. Lors de l'élection présidentielle de 2012, il soutient la candidature de François Hollande.

 

En savoir plus

Biographie de Stéphane Hessel - Parlement européen

Tous comptes faits... ou presque, autobiographie de Stéphane Hessel, ed. Libella Maren Sell, 2011.