Derniers articles publiés

De la présidence allemande à la présidence portugaise : bilan et priorités à venir

Actualité 28.06.2007

La Présidence allemande s'achèvera le 30 juin 2007. Le Portugal prendra le relais dès le 1er juillet pour une période de 6 mois. Yves Gazzo, le Représentant de la Commission européenne en France, a convié pour une conférence de presse dans les locaux de la Représentation, à Paris Klaus Neubert, Antonio Monteiro et Janez Sumrada, respectivement ambassadeurs d'Allemagne, du Portugal, et de la Slovénie.

Les acteurs de cette conférence ont eu le loisir de dresser un bilan de l'action de l’Allemagne au cours du premier semestre 2007 et d’énoncer les priorités de la Présidence portugaise  pour le reste de l’année, ainsi que le programme commun du trio présidentiel que forment l’Allemagne, le Portugal et la Slovénie jusqu'à juin 2008.


Le bilan de la présidence allemande

Suite au Conseil européen des 21 et 22 juin et pour faire pendant au slogan de la Présidence allemande, l'ambassadeur de l’Allemagne en France, Klaus Neubert, satisfait du bilan de ce sommet et du travail accompli au long des six derniers mois par la Présidence allemande de l'Union européenne, a déclaré : "Ensemble, nous avons réussi l'Europe". Le Conseil européen a en effet aboutit à l'accord des 27 pour la rédaction d'un traité réformateur afin de relancer les institutions européennes.

Revenant sur les résultats de Conseil, que la chancelière allemande, Angela Merkel a présenté aux parlementaires européens mercredi 27 juin, l’ambassadeur a insisté sur l’importance du futur traité pour faire "survivre un modèle de société", et notamment "les valeurs", pour que "l’Europe soit en mesure d’ici cinquante ans de décider de son modèle de société".

La Conférence intergouvernementale représente ainsi pour lui "une boîte à outils pour labourer le champs et y faire pousser tout ce dont nous aurons besoin pour les prochaines cinquante années". Klaus Neubert reste donc convaincu que l’Europe se doit d’être plus qu’un marché intérieur, car, citant  Jacques Delors, "on ne tombe pas amoureux d’un marché commun".

Au palmarès de la Présidence allemande figurent ainsi la Déclaration de Berlin et la relance institutionnelle mais aussi l'obtention d’une véritable prise de conscience et l’adoption d’objectifs ambitieux pour lutter contre le réchauffement climatique et repenser la politique énergétique dans les différents pays de l'Union. La consolidation de la compétitivité et de la politique sociale en Europe, ainsi que le renforcement de la coopération policière et judiciaires dans les affaires pénales sont également de grands succès de cette présidence.

"Le moteur a redémarré", s'est félicité l'ambassadeur allemand, soulignant l’importance de la coopération et de la continuité entre les trois pays chargés de la Présidence sur un an et demi. Le traité adopté prévoit cependant de modifier ce système de présidence tournante pour permettre une présidence plus stable.

L'ambassadeur allemand a enfin souhaité "une bonne navigation à cette grande nation de navigateurs qu’est le Portugal" pour cette présidence qui débute au 1er juillet 2007 et prendra fin au 31 décembre 2007.


Les priorités de la présidence portugaise

Les priorités de la Présidence portugaise ont été présentées le 27 juin par le Premier Ministre du Portugal, José Socrates, et le jeudi 28 juin à Bruxelles par le Secrétaire d'Etat Adjoint et des Affaires Européennes, Manuel Lobo Antunes.

La première mission du Portugal sera ainsi de conduire la conférence intergouvernementale, chargée d’élaborer le traité réformateur, et d’en proposer une version rédigée avant le fin de la présidence portugaise, donc avant fin décembre 2007.

Cette conférence débutera le 23 juillet. "Il y a  beaucoup de travail devant nous, mais les conditions sont réunies. Cet objectif sera la priorité absolue pour les prochains mois”, a déclaré le Premier Ministre portugais, José Socrates, désireux que soit adopté le futur Traité européen en octobre, lors du Sommet de Lisbonne, qui réunira les Chefs d'Etat et de Gouvernement.

"L'idée sera de construire une Europe plus forte pour un monde meilleur, une Europe qui surmonte ses impasses, capable d'affronter les défis globaux et de profiter des opportunités de changement", a-t-il ajouté.

Le Portugal a également une priorité centrale : l'exécution de la Stratégie de Lisbonne dans ses différents volets : économique, social et environnemental, décidée par ailleurs en 2000, sous présidence portugaise également.

Le volet économique prévoit l'amélioration de la qualité des finances publiques, l'établissement d’un nouvel agenda du marché intérieur, la révision de la politique industrielle et de la politique relative aux PME, le développement du tourisme et de l'Economie de la Culture, le développement du programme "Mieux légiférer" et le renforcement du triangle de la connaissance ( innovation, investigation et éducation), ainsi que la définition d’une approche intégrée pour les océans, mers et zones côtières sont ainsi les objectifs économiques.

Le Portugal veut "donner à la dimension sociale, l'importance et la visibilité qu'elle mérite", a indiqué par ailleurs José Socrates, mentionnant parmi ses autres priorités la lutte contre la pauvreté et pour l'emploi, dont la présidence portugaise célèbrera le 10e anniversaire de la Stratégie Européenne. Sur le plan environnemental, il est question de s’orienter vers un modèle énergétique et environnemental durable, de réaliser un marché intérieur du gaz et de l’électricité, et d’encadrer légalement les énergies renouvelables.

Le Portugal espère enfin renforcer l’espace de libertés, de sécurité et de justice, notamment en développant une approche globale des phénomènes migratoires. La future présidence souhaite aussi renforcer les relations extérieures de l’Union européenne dans le monde. Le Portugal veut en effet "laisser sa marque" par trois initiatives : le sommet avec le Brésil, la conférence Euromed pour la coopération avec les pays méditerranéens, et le sommet avec l'Afrique, que le Premier ministre du Portugal, José Socrates, a qualifié d'"initiative majeure" de la présidence portugaise.

Prochaines étapes

28 juin 2007 : La présidence entrante se réunit avec la Conférence des Présidents du Parlement européen et présente ses priorités à Bruxelles.

1er juillet 2007 : Début de la Présidence portugaise de l'UE

2 juillet : Réunion conjointe du gouvernement portugais et la Commission européenne.

4 juillet : Premier Sommet UE/ Brésil

 

Sources :

Présentation télévisée des résultats du Conseil par la présidente de l’Union, Angela Merkel aux parlementaires européens – 27/06/07 – Parlement européen
Présentation au Portugal des Priorités de la Présidence portugaise - 27/06/07 - Site de la présidence portugaise
Présentation à Bruxelles des Priorités de la Présidence portugaise - 28/06/07 - Site de la Présidence portugaise
Le Premier ministre José Sócrates veut le Traité européen approuvé en Octobre à Lisbonne – 23/06/07 – Site de la présidence portugaise
Les ministres de l'Intérieur de l’Allemagne, du Portugal et de la Slovénie dressent un bilan intermédiaire positif de leur présidence trio commune - 26/06/07 - Présidence allemande de l'UE
Projet de programme des 18 mois des présidences allemande, portugaise et slovène

En savoir plus :

Le Conseil européen
Conseil européen, Conseil de l'UE, Conseil de l'Europe : Comment les distinguer ?
La présidence de l'UE
Conseil européen de Bruxelles : Conclusions de la Présidence
Projet de mandat pour la CIG