Derniers articles publiés

Copernicus, le programme d'observation de la Terre

Synthèse 31.08.2017

En développant une industrie européenne compétitive dans les domaines de l'espace et des services, Copernicus vise à favoriser des systèmes et services d'observation de la Terre innovants et à garantir l'accès indépendant de l'Europe aux connaissances environnementales et aux technologies clés d'observation et de collecte de géo-information.

La mission sentinelle

Objectifs

  • Développement de systèmes d’observation de la Terre innovants
  • Collecte centralisée et analyse des données afin de disposer d’une vue globale de l’état de la Terre
  • Analyse des données pour prévoir l’évolution de la planète dans les domaines de l’environnement et de la sécurité

Copernicus vise à favoriser des systèmes et services d'observation de la Terre innovants et à garantir l'accès indépendant de l'Europe aux connaissances environnementales et aux technologies clefs d'observation et de collecte de géo-information. Doté d’un budget de 4,2 milliards d’euros sur la période 2014 - 2020, il constitue le volet européen du GEOSS (Global Earth Observation System of Systems), programme mondial d’observation de l’UE.
Les données et informations de Copernicus sont mises à disposition sur la base d'un accès total, ouvert et gratuit, dans certaines conditions et limites.

Domaines d’application : Agriculture, environnement, biodiversité, climat et énergie, tourisme, santé publique, transports et sécurité, aménagement du territoire, aide humanitaire.

Copernicus comprend trois composantes :

Composante services

Fourniture de données normalisées et d’informations aux utilisateurs par l'intermédiaire d'une série de services assurés par des entreprises ou des entités publiques et financés par la Commission européenne.
Ces informations peuvent être utilisées par des utilisateurs finaux pour une vaste palette d'applications dans différents domaines tels que le développement durable et la protection de la nature, la planification régionale et locale, l'agriculture, la sylviculture, la pêche, la santé, la protection civile, les infrastructures, le transport et le tourisme.

Composante spatiale

Fourniture d’observations spatiales durables pour la composante "services". L'Agence spatiale européenne (ESA) coordonne cette composante et mène des missions dédiées, et l'Organisation européenne pour l'exploitation de satellites météorologiques (EUMETSAT) est chargée de conduire des missions spécifiques.

Composante in situ  

Recueil des informations provenant de systèmes in situ tels que des stations au sol, qui fournissent des données acquises à l'aide d'une multitude de capteurs terrestres, maritimes et aériens. Ces données proviennent d'organisations européennes et non européennes et des pays de l'UE.

« Depuis l’espace, la Terre protégée » : la belle histoire du programme Copernicus

Porteurs de projet éligibles

  • Décideurs politiques et autorités publiques qui utilisent les informations pour élaborer des politiques et des textes législatifs dans les domaines de l'environnement ou de la protection civile en cas de catastrophe naturelle ou de crise humanitaire,
  • utilisateurs commerciaux et privés,
  • secteurs de la recherche et de l'éducation,
  • organisations à but non lucratif.

Les bénéficiaires de financement


Type de financement

Le programme Copernicus propose des subventions. Des marchés publics sont également ouverts via ce programme.

Procédure

Cette initiative est dirigée par la Commission européenne en partenariat avec l'Agence spatiale européenne (ESA) et l'Agence européenne pour l'environnement (AEE).

Les appels à projets (subventions) et appels d’offres (marchés publics) sont répertoriés sur le site Copernicus.

http://www.copernicus.eu/main/tenders-grantsLe mode de gestion des programmes

Contact

Page contact du site internet du programme Copernicus

Source juridique

Règlement (UE) n °377/2014 du 3 avril 2014

 

Ce guide des financements européens a été réalisé en partenariat avec le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères, direction générale de la mondialisation, de la culture, de l’enseignement et du développement international (DGM) et direction de l'Union européenne.