Derniers articles publiés

Contre-faits : Bruxelles veut-il vraiment imposer des quotas migratoires à la Hongrie ?

Vidéo 17.05.2019 En partenariat avec France 24

France 24 fait la chasse aux fausses informations sur l'Europe. Dans ce nouveau numéro de Contre-faits, la rédaction revient sur la campagne d'affichage hongroise, qui dénonce des "quotas migratoires" imposés par la Commission européenne.

 

C'est ce qu'affirme cette affiche publiée en Février par le gouvernement du très conservateur Viktor Orban.
 
On y reconnaît, sans surprise, George Soros, le milliardaire philanthrope, ennemi public numéro 1 du gouvernement hongrois.
 
Plus inédit, le Président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker est également associé à ce message :
 
"Vous avez aussi le droit de savoir ce que Bruxelles prépare. Ils veulent instaurer le quota de réinstallation obligatoire [des migrants], affaiblir les droits des Etats membres à défendre leurs frontières ; faciliter l'immigration au moyen d'un visa de migrant."
 
Alors démêlons le vrai du faux :
 
En septembre 2015, au pic de la crise migratoire, le Conseil a adopté un système de quotas de relocalisation obligatoire pour soulager la Grèce et l'Italie, dépassés par les arrivées en masse.
 
Mais ce dispositif était provisoire et deux ans après, en Septembre 2017, les quotas obligatoires ont disparu... sans que la Hongrie n'ait accueilli une seule personne.
 
Depuis, les 28 ont renoncé pérenniser ces quotas, farouchement rejetés par le gouvernement Orban.
 
Quant aux supposés "visas de migrants", le porte-parole de la Commission européenne, Margaritis Schinas, est clair : il n'existe aucun projet européen en ce sens.
 
Bref, ni quotas obligatoires, ni politique migratoire imposée... mais une pseudo "mission d'information" très éloignée de la réalité des faits.

Rédaction en chef : Caroline de Camaret
Commentaire : Roxane Runel