Derniers articles publiés

Consultations citoyennes : les porteurs de projets réunis au CESE le 30 octobre

Actualité 29.10.2018

Les organisateurs de Consultations citoyennes en France seront invités à rendre compte de leur expérience au Conseil économique, social et environnemental (CESE) le 30 octobre en présence de Nathalie Loiseau. L'occasion pour la ministre des Affaires européennes d'obtenir d'autres retours de terrain, à l'issue de ces consultations qui visaient à recueillir les propositions et les avis des citoyens sur l'UE.

Une consultation citoyenne en présence de Nathalie Loiseau, à l'occasion de la fête de l'Europe (mai 2018) - Crédits : Bureau du Parlement européen en France

Une consultation citoyenne en présence de Nathalie Loiseau, à l'occasion de la fête de l'Europe (mai 2018) - Crédits : Bureau du Parlement européen en France

Huit mois après leur lancement depuis Epinal (Vosges) par le président français, les Consultations citoyennes sur l'Europe touchent à leur fin. Depuis le 17 avril, plus de 1100 débats se sont tenus aux quatre coins de la France. Ce mouvement de démocratie participative a également été suivi par les 26 autres États membres de l'UE (sans le Royaume-Uni), même si c'est en France que les événements ont été les plus nombreux, tout particulièrement ces dernières semaines.

Toucher les publics les moins avertis

Alors que la phase de consultation touche à sa fin (elle s'achèvera officiellement le 31 octobre), les porteurs de projets se réunissent le 30 octobre au Conseil économique, social et environnemental (CESE) pour une journée de clôture. Les membres de la société civile qui ont organisé des événements dans le cadre de ces consultations sont ainsi invités à "partager [leur] point de vue et donner [leur] avis sur cet exercice inédit de démocratie participative", selon le descriptif de l'événement. La ministre des Affaires européennes Nathalie Loiseau, qui a déjà participé à une cinquantaine de ces consultations, et Clément Beaune le conseiller Europe du président de la République, seront présents pour recevoir d'autres retours au plus près du terrain.

"On espère de la diversité dans les profils des porteurs de projets présents, pour obtenir différents points de vue et retours d'expérience", explique Arnaud Magnier, Secrétaire général des Consultations citoyennes. Administrations publiques, associations mais aussi sociétés privées et même simples citoyens se sont en effet mobilisés pour organiser des consultations. Côté public, des agriculteurs de l'Eure ont pu ainsi débattre de l'avenir de la PAC, des lycéens ont tenté de faciliter leur mobilité internationale, des étudiants et entrepreneurs ont partagé leurs idées pour améliorer l'UE...

L'actualité des Consultations citoyennes

Et en effet, si l'objectif initial des Consultations citoyennes est de recueillir les propositions des citoyens sur tout le territoire européen, leur réussite dépend de leur capacité à mobiliser les publics les moins avertis.

Et après ?

En France, chacune de ces consultations a fait l'objet d'une synthèse transmise au Secrétariat général des Consultations citoyennes (SGCC). Créé afin de suivre la mise en œuvre de ce projet, le SGCC soumettra ces synthèses à un groupe d'experts, qui proposera un rapport sur la base des propositions recueillies. Celui-ci sera ensuite présenté aux Français par la Commission nationale du débat public (CNDP), puis par le président français à ses homologues européens, lors du Conseil européen du 14 décembre, dans la perspective d'une restitution européenne.

Consultations citoyennes : participer, organiser, s'informer

Afin de réduire le sentiment de défiance des citoyens vis-à-vis l'Union européenne, ces propositions devront par la suite être traduites en actes.

Pour plus d'information sur le déroulement de cette journée, consultez le programme.