Derniers articles publiés

Conseil européen : la Commission européenne craint une absence de décisions

Actualité 26.06.2013

Après six mois à la tête de l'UE, l'Irlande s'apprête à raccrocher les gants. Mais avant de passer le relais à la Lituanie, le pays devra présider un dernier Conseil européen dans une ambiance plutôt morose. Réunis à Bruxelles les 27 et 28 juin prochains sous l'œil attentif de Dublin, les chefs d'Etat et de gouvernement européens plancheront sur trois grandes questions : la conclusion du semestre européen de cette année, la croissance et l'emploi des jeunes et enfin l'Union bancaire. Dans l'attente d'une prise de décisions, la Commission européenne semble pessimiste quant aux résultats de ce Conseil européen.

Budget européen pluriannuel : enfin adopté ?

Les 27 arriveront-ils à boucler le budget 2014-2020 ?

Repères

13 mars 2013 : Résolution du  Parlement européen sur le cadre financier
7-8 février 2013 : Le Conseil européen adopte sa position
Juin 2011 : la Commission européenne présente sa proposition pour le cadre financier 2014-2020

Bloquée dans les tuyaux depuis plusieurs mois, l'adoption du budget pluriannuel donne du fil à retordre aux principaux acteurs mais les négociations avancent. "Après de longues heures d'intense négociation les 18 et 19 juin 2013, la Présidence irlandaise, les négociateurs du Parlement européen et la Commission européenne viennent de conclure les négociations sur la période financière 2014-2020", a annoncé le 19 juin le commissaire européen au Budget Lewandowski.

Quatre points seront abordés lors de ce sommet : la flexibilité du budget de l’Union, la clause de révision de l’accord sur le CFP, les futures ressources propres du budget de l’UE et l'unité du budget de l’UE.

Les négociations entre le Conseil et le Parlement se déroulent afin de permettre dans un deuxième temps l'adoption des politiques sectorielles (agriculture, cohésion, énergie…) d'ici la fin 2013. Une réunion la veille du Conseil européen avec la Commission européenne devrait donner le ton.

Initialement à l'ordre du jour, l'Union économique et monétaire (UEM) ne sera à l'inverse finalement pas abordée. Pour Olivier Bailly, porte-parole de la Commission européenne, les raisons politiques de ce changement sont "inquiétantes" et traduisent les "difficultés des leaders à trancher" pour finalement toujours renvoyer ces questions au prochain Conseil européen. "Certains Etats membres considèrent que le début de la crise est loin derrière, le sens de l'urgence se perd", regrette-t-il.

Concernant l'Union bancaire, les Etats membres devraient prendre note des avancées après une nouvelle réunion mercredi soir des ministres européens des Finances. L'objectif est de se mettre d'accord sur les mécanismes de liquidation ordonnée des banques après un échec des négociations à ce sujet samedi dernier.

Emploi des jeunes : action !

Emploi des jeunes




Philippe de Fontaine Vive porte un regard sur le New deal franco-allemand pour l'emploi des jeunes et détaille ce que le banque de l'Union européenne fait ou fera pour relancer l'emploi en Europe.

Plus de 26 millions de personnes sont au chômage dans l'UE, dont 5,6 millions de moins de 25 ans. Face à ces chiffres de plus en plus inquiétants, les dirigeants européens souhaitent se mobiliser contre ce fléau qui risque d'accentuer la désaffection envers l'Union européenne à un an des prochaines échéances électorales européennes. "La lutte immédiate contre le chômage, et plus particulièrement celui des jeunes, est essentielle", a déclaré Herman Van Rompuy. "Mais les politiques sociales sont de la responsabilité des Etats. L'UE peut seulement aider", a prévenu le président du Conseil européen.

Au cours du Conseil, les 27 devraient revenir sur la réforme de la garantie jeunesse "qui doit aujourd'hui être mise en œuvre et ne plus rester au stade de recommandation", explique le porte-parole de la Commission européenne.

Parmi les propositions sur la table figure la possibilité de puiser dès 2014 dans une enveloppe de six milliards d'euros prévue dans le budget européen pour l'emploi des jeunes dans les régions les plus frappées par le chômage.

"Depuis dix-huit mois, un million de jeunes issus des huit Etats membres qui enregistrent un taux de chômage supérieur à 30 % ont déjà  bénéficié d'une aide", indique la Commission européenne. Une aide qui devrait être étendue à l'ensemble des pays membres de l'UE.

Pacte de croissance



Philippe de Fontaine Vive nous présente le rapport conjoint BEI/Commission européenne.


Les dirigeants européens aborderont également le manque d'accès au crédit des PME en impliquant davantage la Banque européenne d'investissement.

Mais le risque demeure que certaines questions soient mises de côté en raison d'une réunion qui aura lieu quelques jours après. Le Président de la République a confirmé qu’il se rendrait à Berlin le 3 juillet pour participer, aux côtés de la Chancelière Angela Merkel, à une réunion des ministres européens de l’Emploi qui prolongera la mobilisation pour la mise en œuvre du plan européen pour l’emploi des jeunes.

Bilan du Pacte de croissance

Les chefs d'Etat et de gouvernement devraient dresser un bilan, en demi-teinte, du Pacte pour la croissance de 120 milliards d'euros adopté il y a un an.

La Banque européenne d'investissement (BEI) et la Commission viendront présenter leur rapport conjoint qui détaille la mise en oeuvre de la recapitalisation de la BEI et les initiatives conjointes BEI-Commission européenne pour renforcer les activités de prêts à l'économie réelle.


En savoir plus

 Conseil européen des 27 et 28 juin 2013

A Paris, la BEI et bpifrance s'associent pour soutenir le financement des PME - Toute l'Europe