Derniers articles publiés

Conseil européen : l'analyse de Philippe Herzog

Actualité 09.07.2007

Philippe Herzog commente le "retour de la France en Europe", promis, et apparemment réussi, par Nicolas Sarkozy à l'issue du Conseil européen de juin.

Le président de Confrontations Europe juge que le traité représente "un réel progrès pour la Communauté". Mais, si "ce n'était pas facile", il juge que "le plus dur reste à faire". En effet, la relance de l'UE a "impérativement besoin d'une deuxième étape", d'où l'importance de la proposition d'Acte unique européen qu'il a formulée.

Philippe Herzog souhaite que ce traité s'accompagne d'une consolidation de l'Union économique et monétaire. Or, Nicolas Sarkozy a exprimé sur le sujet un avis divergent de celui des instances européennes. Ceci va susciter le débat et donc "créer une opportunité", mais il faut que "la France précise ses positions". Il convient pour l'auteur de solliciter les réformes des structures et des comportements pour favoriser le travail, l'initiative et l'innovation. L'administration française doit regagner de l'influence, grâce notamment à la "participation des entreprises, des syndicats et de la société civile en général".

Lire l'analyse

Philippe Herzog, "Participer", Confrontations Europe, juillet 2007