Derniers articles publiés

Comprendre la réforme du marché du vin

Actualité 18.06.2007

Dans une note publiée par Notre Europe, Nadège Chambon rappelle les différentes étapes de la réforme de l'organisation commune du marché vitivinicole européen (OCM Vin), aujourd'hui source de tensions.

Plusieurs points font débat dans la communication rendue publique par la Commission le 22 juin 2006, selon laquelle le secteur devrait être réformé par "l'établissement d'une logique de qualité et de compétitivité, respectueuse du marché et des attentes des consommateurs". Cette communication est fidèle aux principes généraux de la réforme de la PAC de 2003, et répond à la mondialisation du marché du vin engagée par l'accord de l'Uruguay Round, à laquelle les viticulteurs sont favorables, forts de "l'ancrage historique de la vigne sur le continent".

Cependant, le projet de la Commission a été décrié par les viticulteurs du COPA-COGECA, qui craint "une libéralisation totale et brutale". Le Parlement a quant à lui adopté le rapport d'initiative de Katerina Batzeli, qui invite la Commission à réformer l'OCM Vin "prudemment et progressivement".

Nadège Chambon avance quelques propositions. Selon elle, "l'avenir du vin européen est précisément dans le maintien des liens entre produits et territoire, le renforcement des systèmes de protection de la propriété intellectuelle pour autant qu'ils intègrent ce lien". Ceci "requiert une volonté politique forte", mais l'auteur y voit justement l'occasion pour la Commission de "capitaliser les sympathies, en affirmant la durabilité d'un modèle qui réconcilie culture et commerce, appartenance à une communauté supranationale et ancrages locaux."

 

Lire l'analyse

Nadège Chambon, "Le vin et l'Europe : quel modèle pour le vieux monde ?",
Notre Europe, juin 2007