Derniers articles publiés

Comment l'Union européenne lutte-t-elle contre le terrorisme ?

Infographie 08.12.2020 Mis à jour par Agnès Faure et Pascal Sanon

En Europe, la lutte contre le terrorisme reste avant tout une affaire nationale, mais le cadre juridique permet aux États membres de coordonner leurs moyens d’actions. Au cours des vingt dernières années, l’Union européenne s’est ainsi dotée d’instruments visant à renforcer sa capacité d’action face aux vagues d’attentats successives qui ont touché les États européens.

Le 2 novembre 2020, la ville de Vienne est venue rejoindre la liste des villes européennes touchées par le terrorisme depuis les vingt dernières années. Après (entre autres) Madrid, Londres, Stockholm, Copenhague, Bruxelles, Paris, Strasbourg, Nice, Francfort, et Berlin, la capitale autrichienne est elle aussi devenue une cible des attaques terroristes.

Depuis le 11 septembre 2001, le Vieux Continent a connu plusieurs vagues d'attentats. Chacune d'entre elle a été l'occasion pour les États membres de doter l'Union européenne d’outils et organes de plus en plus opérationnels dans la lutte contre le terrorisme.

Une première série d’attentats au début des années 2000 a conduit les pays membres à renforcer leur coopération judiciaire au sein de l’Union européenne. Différents outils ont été développés, comme le mandat d'arrêt européen, et placés sous la surveillance du coordinateur de l'Union européenne pour la lutte contre le terrorisme (poste créé en 2007 et occupé par Gilles de Kerchove) qui veille à leur fonctionnement au regard de la stratégie européenne de lutte contre le terrorisme.

Une deuxième vague d’attentats dans les années 2010 a entraîné un nouveau mouvement de réformes dans la lutte antiterroriste centré principalement sur la question du partage des données. Depuis 2012, les principales bases de données ont été révisées et leur gestion a été confiée à eu-LISA, une agence européenne opérationnelle depuis le 1er décembre 2012. L’adoption en 2016 du règlement sur les données des dossiers passagers (PNR) en Europe en est une illustration. Le partage de renseignements entre les autorités est lui aussi revu pour une meilleure efficacité.

Au deuxième semestre 2020, l'Europe est à nouveau frappée par le terrorisme avec plusieurs attaques en France et en Autriche. La Commission européenne décide alors d'avancer d'un an la présentation de son nouveau programme de lutte contre le terrorisme. Présentée le 9 décembre, la nouvelle stratégie européenne se concentre sur l'anticipation, la prévention, la protection et la réaction face à la menace terroriste. Le mandat d'Europol est renforcé. Afin de renforcer la coopération entre les services répressifs notamment en matière de lutte contre le terrorisme, un code de coopération policière de l'UE sera proposé en 2021.


Découvrez tous les outils et acteurs de la lutte contre le terrorisme en Europe.

Datavisualisation Lutte contre le terrorisme en Europe