Derniers articles publiés

CESE: Une simulation pour apprendre l'Europe aux jeunes

Actualité 19.04.2010

Le Européens convaincus sont de plus en plus inquiets  du désintérêt des  citoyens à l’égard de l’Europe, de ses questions, de ses défis, de ses opportunités et de ses institutions. C'est pour cette raison que le vendredi 16 avril dernier, le Conseil économique et social (CESE) a choisi d'inviter des lycéens provenant des 27 Etats membres pour une simulation de session plénière.  

Entre fiction et réalité

En ciblant la nouvelle génération, le CESE se donne une chance de relancer sa campagne de communication sur le club des 27.  "L'objectif est de montrer [aux jeunes] que l'Europe n'est pas seulement affaire de politique, mais plutôt de participation à des décisions ayant un impact au quotidien", affirme Mario Sepi, président du CESE.

 

Pour cette raison, les organisateurs de l'évènement ont choisi un thème qui touche de près une partie importante des jeunes européens, à savoir l'abus l'alcool et les dangers qui y sont liés.

 

Un jeu de rôle entre fiction et réalité qui a permis à ses participants d'approfondir un thème délicat, et de découvrir ainsi l'art de la négociation, avec ses règles, ses astuces, ses différentes approches, aussi bien comparatives que compétitives.

 

Encadrement et préparation : deux temps forts

Tirées au sort parmi mille candidatures, les écoles participant à ce grand jeu de rôle ont eu le privilège de recevoir la visite de certains membres du CESE qui ont encadré les étudiants sélectionnés par leurs enseignants.

 

Conseils utiles sur l'art de la négociation, présentation du rôle du CESE et de son mode de fonctionnement en session plénière, explication du fonctionnement de l'Union européenne : tels ont été les sujets traités devant les étudiants initiés ainsi à la complexité de la machine bruxelloise.
 

 

Une fois la formation achevée, les étudiants ont dû préparer pendant des mois leur rendez- vous au CESE. Comme des vrais diplomates  ils ont lu des documents de travail et envoyé trois propositions de modifications avant le 15 mars 2010.

 

Une simulation plus vraie que nature ! Accord à trouver, 'position paper' à présenter; délais à respecter… et bien évidemment positions à défendre au sein d'un hémicycle institutionnel, Tout cela, avec des intervenants bilingues et des interprétations simultanées en anglais et français. Rien n'a été épargné aux négociateurs en herbe.

 

Des initiatives de ce type représentent aujourd'hui la nouvelle frontière de la communication européenne; une alternative à l'information classique, ayant le mérite de réunir, sous la même formule, activités ludiques et pédagogiques qui dévoilent  un nouveau visage de cette Europe à 27.

 

En savoir plus

Le site de la simulation – Comité économique et social