Derniers articles publiés

Cécile Hambye (EuropaVox) : "Les artistes européens ne peuvent plus se limiter aux frontières de leurs pays"

Actualité 26.04.2010

Du 20 au 23 mai prochain, le festival de musiques EuropaVox fête son 5ème anniversaire en Auvergne, à Clermont-Ferrand. Mais a côté de la foule en délire devant les talents de la scène musicale, on parle aussi "bisness" : depuis quatre ans les "rencontres pros" sont l'occasion pour des professionnels de toute l'Europe d'échanger en face à face et de lancer de nouveaux projets. La coordinatrice de ces rencontres, Cécile Hambye, nous en dit un peu plus sur cet autre évènement du festival.

Touteleurope : Une des originalités du festival EuropaVox sont les "rencontres pro" : en quoi consistent-elles ?

 

Les rencontres professionnelles d'EuropaVox se déroulent du vendredi 21 au dimanche 23 mai, au lieu dit le "Foyer". Le programme comprend 3 sessions de "match-making", 1 atelier de travail sur l'Europe et l'export, de nombreuses opportunités de networking et rencontres informelles (déjeuner, cocktail, dîner, excursion), et bien sûr des concerts mêlant têtes d’affiches et groupes en développement venus de toute l’Europe.Cécile Hambye : Dès le début EuropaVox a prévu un espace pour que les professionnels puissent se rencontrer dans le cadre du festival. Mais on est passé l'an dernier d'un "village" pro, avec un stand par délégation nationale, à un nouveau lieu au coeur du festival : le foyer, et donc à une nouvelle organisation.

 

Dans cette grande tente, montée à côté de la place du 1er mai, on met l'accent sur l'organisation de rendez-vous individuels entre pros. Contrairement au village, où on a remarqué que les gens n'allaient pas forcément les uns vers les autres, on essaie par les rencontres pros de faciliter le contact entre tous les professionnels présents. Le gros de ces rencontres est l'organisation des sessions "match-making" : des rendez-vous de 15 minutes entre 2 personnes (un vendeur, un acheteur) des différents pays européens, organisés en fonction des profils des participants et de leurs besoins (territoires, genres musicaux, secteur professionnel).

 

Les rencontres sont courtes, les pros ne viennent pas longtemps : ils arrivent le vendredi soir, assistent aux premiers concerts et les activités se concentrent ensuite le samedi 22 mai, avec deux sessions de match making, suivies d'un atelier de travail sur sur l’Europe et l’Export, où les pros échangeront leurs bonnes pratiques sur le travail d'un artiste à l'export, et enfin une dernière session le dimanche matin. On fait tout pour qu'un maximum de contacts puissent être pris pendant ces deux jours.

 

Mais on organise d'autres types de rencontres, plus informelles : les after party, les déjeuners ensemble, les cocktails tous les soirs du festival, mais aussi une excursion dans la région le dimanche après-midi... pas seulement pour le fun, mais aussi pour faciliter les contacts. Il n'y a pas uniquement autour d'une table qu'on peut parler business : comme souvent avec les pros, ça peut se faire autour d'un verre, ou dans un bus !

 

 

TLE : Qui y participe ?

 

C.H. : On a des professionnels qui viennent de toute l'Europe : des gros marchés comme la Grande-Bretagne et l'Allemagne mais aussi des plus petits : Malte, Portugal… on essaie que chaque pays européen soit représenté à travers la délégation de professionnels qu'on invite.

 

Cette année, nous avons mis l'accent sur le spectacle vivant, donc ce sont essentiellement des producteurs de spectacles, des tourneurs, des programmateurs de festivals et de salles, des promoteurs locaux, qui participeront aux rencontres.... à la recherche d'artistes ou de marchés pour les années à venir.

 

 

TLE : Pourquoi des rencontres centrées sur l'Europe ?

 

Pour vous faire profiter du nouveau programme, Touteleurope vous fait remporter 10 places pour le concert d'ouverture, le jeudi 20 mai, à la Coopérative de Mai, avec Camelia Jordana et Las Ondas Marteles. Mardi 27 et mercredi 28 avril , nous publierons nos questions sur le site : les 10 premières bonnes réponses remporteront une place.

En savoir plus
C.H. : A EuropaVox, les délégations de professionnels ont toujours été très diversifiées en termes de nationalités. Mais en règle générale, le caractère européen des spectacles vivants prend de plus en plus d'importance. 

 

L'export devient de plus en plus fondamental pour les artistes. Ils vendent moins d'albums donc doivent se produire en concert pour pouvoir vivre de leur activité. Et ils ne peuvent pas se limiter aux frontières de leurs pays, mais de plus en plus s'exporter.

 

Les producteurs doivent organiser des tournées internationales, y compris européennes : il y a donc de plus en plus de demandes pour rencontrer des partenaires sérieux à l'étranger, en qui avoir confiance. Donc EuropaVox facilite cette démarche à travers ses rencontres professionnelles.

 

 

TLE : Et ça marche ?

 

C.H. : Oui, tous les ans on voit, grâce à nos retours, que de nombreux projets se montent grâce aux rencontres faites dans le cadre du festival. Des artistes ont été repérés par les programmateurs du festival comme les Transmusicales de Rennes... En ce sens, EuropaVox produit chaque année une compilation d'artistes européens.

 

On a vraiment ce rôle de défricheur de nouveaux talents européens.

 

 

En savoir plus :

 

EuropaVox : les rencontres professionnelles - Site officiel

Festival EuropaVox : bientôt 10 places à gagner ! - Touteleurope.fr