Derniers articles publiés

Carte : Les Européens et la divulgation d'informations personnelles sur Internet

Carte et comparatif 23.10.2015

La question des données personnelles continue de prendre de l'importance en Europe, au travers des actions des Commissions européennes de l'informatique et des libertés (Cnil) ainsi que de la Cour de justice de l'UE, qui fait entrer les données personnelles dans le droit à la protection de la vie privée.

 

En juin 2015 la Commission européenne a mis à jour son étude Eurobaromètre de 2010 sur la protection des données personnelles, dont Toute l'Europe vous propose une synthèse.

Pour consulter cette infographie, vous devez installer le logiciel gratuit Adobe Flash Player en cliquant sur le lien ci-dessous.

Get Adobe Flash player

Plus de la moitié des européens se sentent concernés par la divulgation de données personnelles.

Dans 22 Etats membres, quatre personnes sur dix ne considèrent pas particulièrement concernés par la divulgation de données personnelles, avec pour tête de liste le Danemark (51%), les Pays-Bas et la Lituanie (48%).

De l'autre côté de la balance, c'est en France que les sondés ont été le plus affectés par cette question, seuls 23% des sondés estimant que la divulgation de leur données personnelles ne leur posait pas de problème, aux côtés du Portugal (27%) ainsi que du Luxembourg et de la Finlande (29%).

Dans l'Union Européenne, 35% des personnes n'auraient aucun problème à divulguer des informations les concernant sur Internet.

De manière globale, en cinq ans les mentalités ont très légèrement évolué dans l'Union européenne. Les sondés semblent un peu moins inquiets à l'idée de transmettre leurs données personnelles. Néanmoins, la part de réponses "non applicable" a augmenté par rapport à 2010.

L'évolution des opinions sur ce sujet au cours des cinq dernières années est sensiblement différente selon les Etats. Ainsi, de moins en moins Polonais et de Portugais considèrent qu'il n'y a pas de problème à divulguer des informations (-10 points en cinq ans) alors que, par exemple, les Slovènes (+14 points) et les Grecs (+12 points) semblent moins concernés, de même que les Irlandais (+11 points), les Slovaques (+ 11 points) et les Maltais (+10 points).

Etapes à venir

En France, suite à la "feuille de route numérique" du gouvernement présentée le 28 février 2013, les nouvelles dispositions autour de la protection des données personnelles des citoyens sont portées par la loi pour une République numérique. Cette loi devrait être présentée à l'Assemblée début 2016.

L'Europe n'est pas en reste : un projet de règlement européen sur la protection des données personnelles est négocié en trilogue (Commission, Parlement et Conseil) depuis juin 2015.