Derniers articles publiés

Capitales européennes de la culture 2011: Tallinn en Estonie et Turku en Finlande

Actualité 06.01.2011

C'est en 2007 que les villes de Turku (Finlande) et Tallinn (Estonie) ont été choises pour devenir Capitales européennes de la Culture 2011. Depuis le 1er janvier, elles remplacent Pecs (Hongrie), Essen (Allemagne) et Istanbul (Turquie) qui avaient ce titre en 2010. Voilà l'occasion pour ces deux anciennes villes côtières de la mer Baltique de montrer l'Europe sous l'angle de la culture à leurs habitants et aux nombreux touristes qui vont venir cette année.

 

Turku, de nouveau capitale en Finlande


logo de Turku 2011A Turku, le programme de l’année sera divisé en quatre parties. "Les grandes sensations" proposent aux habitants de Turku et à ses visiteurs de grandes productions et des spectacles visuels, tels que de l’opéra, un spectacle de variété nommé Cirque Dracula, et une performance, The Elements, qui combine l’art du feu à la haute voltige. Le projet "Une ville agréable" vise à améliorer l’aspect esthétique et le côté communautaire de la ville en accentuant entre autre la culture pour les enfants et les pièces de théâtre s’inspirant de souvenirs attachés à certains lieux. La partie "Le touché du quotidien" amène la culture au quotidien, dans les lieux publics, les maisons de retraite et les hôpitaux. Le projet "Les traces permanentes" porte son regard vers le futur en s’appuyant sur le bien-être des enfants et des jeunes à travers des séances d’expression et des activités créatives. Turku et ses environs produiront environ 150 projets de programmation ainsi qu’un nombre multiple d’évènements isolés.

Les activités de Turku 2011 ne s’admireront pas seulement dans les rues et les galeries, mais aussi sous forme digitale. Avec le site internet, il sera proposer un nouveau moyen de consommer la culture sous forme mobile réunissant les médias, les acteurs culturels et le grand public. Via ce site, il est possible de s’informer sur les évènements de l’année et de profiter de l’art des média, de jeux et de vidéos.

La ville de Turku a axé son programme autour du thème "Turku en feu". Il s'agit d'une référence aux nombreux incendies qui ont dévasté la ville au cours de son histoire mais aussi, et surtout, à son intense activité créative et artistique. En 1827, un très grand incendie a détruit plus de 2.500 bâtiments. La ville a aussi perdu à cette occasion son université qui fut transférée à Helsinki. Une nouvelle perte d'influence puisque quinze ans auparavant, la ville avait perdu son titre de capitale finlandaise après la victoire russe dans la Guerre de Finlande.

Tallinn, une année européenne en euro et culture


logo de Tallinn 2011Depuis le 1er janvier 2011, l'Estonie est entrée dans l'euro. Les habitants de la plus grande ville estonienne vont donc passer une année aux couleurs de l'Europe avec ce titre de capitale européenne de la culture.

La capitale estonienne, Tallinn, a créé des pôles culturels comme acteurs de développement urbain. Elle souhaite démontrer qu'une ville aux dimensions relativement réduites mais bénéficiant d'une vie culturelle intense peut relever le défi que représente l'attribution du titre de "Capitale européenne de la culture ".

251 projets et des milliers d’interventions sont prévus. Les évènements les plus importants en sont le festival international du jazz "Jazzkaar" en avril, les "Journées de la Vieille Ville" en juin, la "Fête du chant et de la danse de la jeunesse" et les journées maritimes en juillet, le festival d’opéra "Birgitta Festival" en août et le festival de films "Les Nuits Noires" (PÖFF) en novembre.

Le programme a pour but de mettre en valeur les communes, de soutenir les enfants, les jeunes, les nouvelles initiatives culturelles, d’ouvrir également la ville sur la mer, d’occuper de nouveaux territoires urbains, d’améliorer les conditions de la création et de favoriser des rencontres entre artistes locaux et internationaux.

Outre son programme culturel, Tallinn 2011 a relancé nombre de projets à long terme avec des volontaires et des jeunes afin d’éveiller la conscience environnementale de la population.

L’année de la Capitale culturelle a pris son élan avec deux évènements majeurs dès décembre 2010 : la cérémonie de l'Académie Européenne du Cinéma et la cérémonie d’ouverture de la Capitale culturelle avec un important feu d'artifice au moment du réveillon.

Son ancien nom, en usage jusqu'au XXe siècle, est Reval. Lors de l'indépendance du pays, il fut choisi de changer pour un nom clairement estonien: Tallinn. Cette ville de 400.000 habitants a vu son centre historique classé au patrimoine mondial de l'Unesco en 1997.

Comment définit-on les capitales européennes de la culture ?


Tous les ans, l’Union Européenne se dote d’une "capitale européenne de la culture", initiative qui a pour but de mettre en valeur le patrimoine culturel européen, d’intensifier les échanges culturels entre les pays européens et de contribuer au rapprochement entre les peuples européens.

A l'occasion du Conseil européen informel d'Athènes, le 28 novembre 1983, la ministre grecque de la culture Melina Mercouri propose d'étendre à la culture la construction européenne pour ne pas la laisser à une seule dimension économique. C'est Athènes qui sera la première capitale européenne de la culture en 1985. Ce sont les représentants des états membres réunis au sein du Conseil qui désignaient chaque année une capitale européenne de la culture. Mais, après une rotation des 12 pays, il devenait de plus en plus difficile d'obtenir l'unanimité pour désigner une ville candidate. Ainsi pour éviter de trop longues discussions, il fut décidé que les neuf villes seraient toutes choisies "compte tenu de l’importance particulière que revêt l’an 2000"...

C’est sous présidence britannique en 1998 que la procédure a évolué pour instituer en 1999 "une action communautaire en faveur de la manifestation Capitale Européenne de la culture pour les années 2005 à 2019".

Avec le programme-cadre "Culture 2000", le mot "ville" est remplacé par le mot "capitale", mais cela ne signifie pas que seules les capitales européennes peuvent être choisies, d'autres villes au rayonnement culturel important sont fréquemment élues.

La formule de désignation organise désormais une rotation entre pays membres afin que la concurrence s’établisse dans le pays concerné et non entre pays ou entre villes européennes. L’ordre des pays étant prédéterminé, chacun est assuré d’avoir son tour. L'élargissement de 2004 a été pris en compte depuis: de 2009 à 2018, un nouvel État membre pourra accueillir une capitale européenne de la culture en plus. C'est ce qui explique que deux villes soient aujourd'hui capitale européenne de la culture.

Les prochaines capitales européennes de la culture en 2012 seront Guimaraes et (Portugal) et Maribor (Slovénie) avant que Marseille et Kosice (Slovaquie) ne prennent le relais en 2013.

 

En savoir plus :

Les capitales européennes de la culture - Touteleurope.eu

présentation par la Commission européenne

L'Europe de la Culture - Touteleurope.eu

Le site de Turgu 2011

Le site de Tallinn 2011