Derniers articles publiés

Budget européen : pays contributeurs et pays bénéficiaires

Carte et comparatif 20.12.2018

L'essentiel du budget européen provient directement des Etats membres. Chaque pays y participe à hauteur de sa richesse nationale et en reçoit une partie en retour. Quels sont les principaux pays contributeurs ? Les bénéficiaires ?

Le budget de l'Union européenne est financé principalement par trois ressources : celle issue de taxes et de droits de douane, celle provenant de la TVA, ainsi que celle indexée sur le revenu national brut des Etats membres. Cette dernière ressource représente l'essentiel du budget de l'UE (66,6% en 2017).

Les contributeurs

En 2017, le budget de l'Union européenne s'élève à 157 milliards d'euros (en crédits d'engagements). Les dépenses et les recettes (crédits de paiements) s'élèvent à 139 milliards d'euros.

Les engagements contraignent l'UE à allouer des moyens à certains projets, contrats, travaux de recherche... au cours de l'année d'engagement ou au cours des années suivantes.
Les paiements correspondent au montant que l'Union s'attend effectivement à dépenser au cours de l'année. Le budget de l'UE ne prévoyant pas de déficit, il correspond aux recettes perçues par l'UE.

Sans compter les taxes et droits de douane, l'Allemagne est le plus gros contributeur de l'Union européenne (19,6 milliards d'euros en 2017), suivie par la France (16,2 milliards d'euros), l'Italie (12 milliards d'euros) et le Royaume-Uni (10,6 milliards d'euros). Un "classement" logique dans la mesure où ces pays sont à la fois les plus peuplés et les plus riches de l'Union.

Malte est le pays qui contribue le moins au budget de l'Union (82,4 millions d'euros), suivie par Chypre (137,4 millions d'euros), l'Estonie (154,1 millions) et la Lettonie (184,3 millions d'euros).

Les bénéficiaires

Outre les dépenses de fonctionnement des institutions européennes (6%) et l'action extérieure, le budget de l'Union européenne finance majoritairement des projets et programmes dans l'ensemble des Etats membres.

Toutes politiques européennes confondues, la France est le pays ayant reçu le plus fort montant de l'UE en 2017 (13,5 milliards d'euros), suivie par la Pologne (11,9 milliards d'euros), l'Allemagne (10,9 milliards d'euros), l'Italie (9,8 milliards d'euros) et l'Espagne (9,7 milliards d'euros). Le chiffre relatif à la France s'explique par le fait que le pays est le premier récipiendaire des fonds de la Politique agricole commune (PAC). S'agissant de la Pologne, le pays reçoit également d'importantes sommes de la PAC, mais aussi de la politique de cohésion.

Malte est le pays qui bénéficie le moins, en volume, des dépenses européennes (201,3 millions d'euros), suivie par Chypre (206,7 millions d'euros), la Slovénie (475,8 millions d'euros) et l'Estonie (647,8 millions).

Contributeurs et bénéficiaires nets

La différence entre ce que verse et ce que reçoit un Etat du budget européen se traduit en une contribution ou un bénéfice "net" : certains pays reçoivent plus que ce qu'ils donnent, d'autres moins. Un mode de fonctionnement en accord avec les traités européens, au sein desquels figurent l'objectif de convergence des économies.

En comptabilisant l'ensemble des contributions des Etats membres (y compris les taxes et droits de douane levés pour le compte de l'UE), l'Allemagne (-10,7 milliards d'euros), le Royaume-Uni (-5,3 milliards d'euros) et la France (-4,6 milliards d'euros) sont en 2017 les principaux contributeurs nets au budget de l'Union européenne.

A l'inverse, la Pologne (+8,6 milliards d'euros), la Grèce (+3,7 milliards d'euros) et la Roumanie (+3,4 milliards d'euros) sont les pays bénéficiant du solde budgétaire positif le plus important.

Budget européen : les recettes et les dépenses

 

Sources : Commission européenne 2018