Derniers articles publiés

Budget de l'UE : à qui profite la PAC ?

Carte et comparatif 22.02.2018 Céline Schmitt

Principale ligne de dépense de l'Union européenne, la politique agricole commune représente un budget de 408,3 milliards d'euros sur la période 2014-2020. Aussi célèbre que critiquée, la PAC et plus particulièrement son budget sont actuellement au cœur des discussions, dans le cadre de la définition du prochain cadre budgétaire européen pour la période 2021-2027.

L'occasion pour Toute l'Europe de faire le point sur la répartition actuelle des aides de la PAC entre Etats membres.

Pour consulter cette infographie, vous devez installer le logiciel gratuit Adobe Flash Player en cliquant sur le lien ci-dessous.

Get Adobe Flash player

Quelques rappels sur la PAC

Le Fonds européen agricole de garantie (FEAGA) et le Fonds européen de développement rural (FEADER) constituent les deux instruments financiers de la politique agricole commune (PAC).

 Le Fonds européen agricole de garantie – FEAGA

Le premier, doté d'une enveloppe de 278 milliards d'euros pour la période 2014-2020, finance notamment les aides directes aux agriculteurs qui font preuve de « bonnes pratiques agricoles et environnementales » ainsi que des mesures de soutien au marché agricole, dont l'objectif est de répondre aux perturbations du marché. Le FEADER est destiné, quant à lui, au développement rural et représente 100 milliards d'euros sur la même période. Il sert six objectifs, dont l'innovation dans le secteur agricole, la viabilité et compétitivité de l'agriculture ou encore l'inclusion sociale.

Le Fonds européen agricole pour le développement rural FEADER

La France, premier bénéficiaire de la PAC

La France est de loin l'Etat membre qui perçoit le plus d'aides au titre de la PAC, soit près de 9 milliards d'euros. Elle est suivie par l'Allemagne (6,4 milliards) et l'Espagne qui reçoit environ 6 milliards d'euros. L'Italie, quant à elle, est sur la quatrième marche avec 5,5 milliards d'euros, suivi de près par la Pologne dont le montant des aides s'élève à environ 4,5 milliards d'euros.

A l'inverse, l'île de Malte ne reçoit que 19 millions d'euros de la PAC, ce qui en fait le plus petit bénéficiaire de cette aide. Arrive ensuite le Luxembourg avec 48 millions d'euros, Chypre avec 70 millions d'euros et l'Estonie avec un peu plus de 200 millions d'euros.

Le Royaume-Uni, dont le départ de l'Union européenne est prévu pour 2019, bénéficie quant à lui d'environ 4 milliards d'euros d'aides, ce qui en fait le 6ème plus grand récipiendaire de la PAC.

Répartition des aides de la PAC entre les Etats membres en 2015

Source : Multiannual Financial Framework 2014-2020 and financing of the CAP

Part de la PAC dans les aides perçues

Si la France est le premier bénéficiaire de la PAC, cette aide ne représente que 62% de l'enveloppe totale que le pays reçoit de l'UE. C'est en Irlande que la part de la PAC est la plus importante dans le montant des aides perçues, soit 80%, suivie de la Finlande (72%), l'Autriche (64%), la Suède (61%) et enfin la Lituanie (60%).

Pour l'Espagne et l'Allemagne, soit les 2ème et 3ème bénéficiaires de la PAC, ces aides représentent respectivement 49% et 54%.

Pour rappel, les plus gros contributeurs au budget de l'Union européenne sont l'Allemagne (23,3 milliards d'euros en 2016), la France (19,5 milliards d'euros) et l'Italie (13,9 milliards d'euros). Le Royaume-Uni, sur le départ, arrive en quatrième position avec une contribution au budget de l'UE qui s'élève à 12,8 milliards d'euros.

 

Budget européen : pays contributeurs et pays bénéficiaires