Derniers articles publiés

Bruxelles favorable à un allongement de l'âge de la retraite

Actualité 16.02.2012

Le commissaire européen à l'Emploi Laszlo Andor a présenté aujourd'hui un Livre blanc pour réformer les retraites et assurer ainsi la viabilité du système en Europe. Si aucune mesure n'est prise pour faire face à cette situation d'une Europe vieillissante où le nombre d'actifs diminue, l'équilibre des régimes de retraites ne pourra pas être garanti, et des millions de personnes âgées se retrouveront en situation de pauvreté.

Le vieillissement de la population en Europe

Ce Livre blanc est issu d'une vaste consultation lancée en juillet 2010, et coïncide avec l’Année européenne du vieillissement actif et de la solidarité intergénérationnelle (2012), ce qui témoigne de la préoccupation de l'Union européenne quant au vieillissement de sa population.

Les personnes retraitées représentent presque un quart de la population (24 %, soit 120 millions de personnes). Ce chiffre est en constante augmentation : en 2008, on comptait dans l’Union quatre personnes en âge de travailler (entre 15 et 64 ans) pour une personne d’au moins 65 ans, tandis que d’ici à 2060, le ratio passera de deux pour une. La Commission européenne souligne également que les pays où le taux d'emploi des seniors est le plus important enregistrent également le taux d'emploi de jeunes le plus élevé.

Plusieurs facteurs expliquent ce phénomène de l'augmentation du nombre de retraités au sein de l'UE. Tout d'abord, la génération des baby-boomers a atteint l’âge de la retraite, ce à quoi il faut ajouter que le nombre de personnes dans la tranche d’âge la plus active diminue, en raison du ralentissement du taux de natalité en Europe, comme le rappelle le commissaire européen à l'Emploi. "Les effets du vieillissement de la population sont perceptibles – les enfants du baby-boom sont arrivés à l’âge de la retraite tandis que les jeunes sont de moins en moins nombreux à intégrer le marché du travail", explique Laszlo Andora avant d'ajouter "Il n’est toutefois pas trop tard pour relever ces défis".

Bien que la définition d'une personne âgée ou jeune diffère selon les Etats, il y a un consensus selon lequel une personne commence à être considérée comme âgée lorsqu'elle atteint l'âge de 64 ans, et n'est plus considérée comme jeune à partir de l'âge de 41,8 ans.


Corrélativement à cette augmentation de la proportion des personnes âgées en Europe, les dépenses au niveau des pensions de retraite suivront cette évolution, et pourraient passer de 10 % du PIB en moyenne aujourd’hui, à 12,5 % en 2060. Pourtant, bien que 71 % des Européens soient conscients du vieillissement de la population en Europe, seulement 42 % de la population est préoccupée par ce fait, selon une étude de l'Eurobaromètre publiée en janvier 2011. La plupart des Européens estiment que les seniors jouent un rôle majeur dans la société, particulièrement au sein de leur famille (82 %), en politique (71 %), au sein de leur communauté local (70 %), et au niveau économique (67 %).

Les solutions du livre blanc pour assurer la viabilité du système

Les Etats membres ont été frappées par la crise économique, ce qui a eu pour effet d'entrainer une hausse de leurs déficits publics. Ils doivent de surcroît faire face  à l'arrivée massive de la génération des baby-boomers à la retraite. Pour la première fois, en 2013, la population active de l’Union commencera à se rétrécir.

Pour faire face à cette situation, la stratégie européenne proposée dans le Livre blanc propose une série de mesures à même de relever les défis de taille auxquels les systèmes européens de retraite sont confrontés. Cette stratégie doit accompagner et compléter les réformes des retraites nationales, ces dernières relevant en grande partie de la compétence des États membres. Toutefois, l’Union dispose d'une marge de manoeuvre. Elle peut notamment apporter une aide financière aux travailleurs âgés afin de les aider à rester sur le marché du travail, ou encore coordonner l’action des États membres et favoriser l’apprentissage mutuel.

Le Livre blanc propose plusieurs pistes, parmi lesquelles :

l'adaptation des pratiques sur le lieu de travail et le marché du travail afin de maintenir les travailleurs âgés dans la vie active. Selon une étude de l'Eurobaromètre de janvier 2011, un tiers des Européens souhaitent continuer à travailler une fois qu'ils auront atteint l'âge leur permettant de toucher une pension de retraite ;
le développement des régimes de retraite complémentaires ;
de favoriser la clarté et la sureté des régimes de retraite complémentaires, en révisant la directive sur les institutions de retraite professionnelle et en améliorant l’information des consommateurs ;
de faciliter la compatibilité des retraites complémentaires avec la mobilité, en préservant les droits à pension des travailleurs mobiles et encourageant la création de services de suivi des pensions de retraite dans l’ensemble de l’Union ;
d'inciter les États à allonger la durée de la vie professionnelle en adaptant l’âge de départ à la retraite à l’espérance de vie, en limitant l’accès aux possibilités de retraite anticipée et en supprimant les disparités entre les sexes en matière de retraite ;
et enfin de continuer à veiller à ce que les pensions de retraite soient adéquates, viables et sûres.

Pour le commissaire européen à l’Emploi, aux affaires sociales et à l’inclusion, László Andor, "Il est possible de garantir des pensions de retraite adéquates dans le futur si nous respectons nos engagements en matière de réforme".

Le Livre blanc a également pour objectif d'harmoniser les définitions dans cette matière.
Actuellement, la proportion d'actifs dans la tranche d'âge 55-64 ans est extrêmement variable d'un pays européen à l'autre, allant de 30,2% à Malte à 70,5% en Suède. Elle est de 39,7% en France et de 57,7% en Allemagne. De même la définition des termes "jeune" et "vieux" diffère fortement selon les pays. Aux yeux des Maltais, des Portugais et des Suédois, on est jeune jusqu’à 37 ans, alors que les Chypriotes et les Grecs repoussent cette limite à 50 ans.



En savoir plus

Site de l'Année européenne du vieillissement actif et de la solidarité intergénérationnelle (2012) – Commission européenne
Communiqué de presse "L’Union européenne énonce une stratégie pour des retraites adéquates, sûres et viables" le 15/02/12 – Commission européenne