Derniers articles publiés

[Brève] Clément Beaune, secrétaire d'Etat chargé des Affaires européennes, confirme l'organisation de la Conférence sur l'Avenir de l'Europe

Actualité 10.09.2020 Christophe Préault

Le Conseil économique social et environnemental (CESE), à l'invitation de son président Patrick Bernasconi, a accueilli, mercredi, Clément Beaune, secrétaire d'Etat chargé des Affaires européennes, pour une réunion de travail en visio-conférence et de mobilisation des Conseils économiques et sociaux (CES) européens à la Conférence sur l'Avenir de l'Europe.

Paris, mercredi 9 septembre 2020. Patrick Bernasconi, président du Conseil économique social et environnemental (CESE) et Clément Beaune, secrétaire d'Etat chargé des affaires européennes. Crédit : Katrin Baumann

Paris, mercredi 9 septembre 2020. Patrick Bernasconi, président du Conseil économique social et environnemental (CESE) et Clément Beaune, secrétaire d'Etat chargé des affaires européennes. Crédit : Katrin Baumann

Ce grand projet de consultation citoyenne, qui doit concerner les 27 pays de l'Union, "doit s'ouvrir d'ici la fin de l'année et se conclure au premier semestre 2022 sous la présidence française de l'UE", a confirmé Clément Beaune. Ce dernier réaffirme ainsi un projet initié par Emmanuel Macron, repris par Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, et un temps mis en sommeil en raison de la crise sanitaire.

"Cette Conférence constitue une priorité pour réfléchir à l'Europe des prochaines années", a précisé Clément Beaune. "Il est question de faire avancer la réflexion, mais surtout de faire des propositions concrètes sur les politiques de l'Union, que l'on parle climat, immigration, équité fiscale… Cela se fera à travers des débats citoyens structurés et dans une ouverture large".

Le CESE français et les CES des autres pays européens, sous la bannière du Conseil économique et social européen, seront mobilisés pour participer à la structuration de ces débats, faisant ainsi valoir leur expertise. Cette vaste consultation intervient à une période critique où "l'Europe est devenue importante dans la vie des citoyens, la crise sanitaire en est le révélateur. Les citoyens européens veulent des solutions !", a insisté Enrico Letta, ancien président du Conseil des ministres italien et président de l'Institut Jacques Delors, appelé à conclure cette séance.