Derniers articles publiés

Baromètre Politique français du 11 au 26 septembre 2006

Actualité 01.12.2006

L'Union européenne perçue positivement

Le terme "Union européenne" est connoté positivement pour 64 % des électeurs français interrogés dans le cadre du Baromètre Politique Français. Les opinions les plus favorables sur l'Union sont exprimées par les 18-24 ans (81 % d'opinions favorables), les enseignants (86 %) et professions libérales/cadres supérieurs (80 %).

Les sympathisants du Front national sont ceux qui manifestent la plus grande défiance à l'encontre de l'Union européenne : pour 61 % d'entre eux, elle évoque quelque chose de négatif.

Le terme "Union européenne" est perçu positivement par 85% des personnes ayant voté "Oui" au référendum sur le Traité constitutionnel européen, et négativement par 53 % des personnes ayant voté "Non".

Trop de pouvoir pour l'Union européenne ?

Une majorité relative des électeurs interrogés sur le pouvoir des institutions, et en particulier de l'Union européenne, considère que cette dernière dispose de "trop de pouvoir" (37 %). A contrario, 32 % estiment que l'Union n'a "pas assez" de pouvoir.

Ils sont particulièrement nombreux à estimer que l'Union dispose de trop de pouvoir parmi les sympathisants du Front national (55 %) et, plus largement, parmi les électeurs proches de la droite ayant voté "Non" au référendum de 2006 (60 %).

Baromètre Politique Français

Enquête réalisée par l'IFOP du 11 au 26 septembre 2006. Les interviews téléphoniques ont été réalisées auprès de 5600 personnes, échantillon représentatif de la population âgée de 18 ans et plus, inscrite sur les listes électorales. L’échantillon a été sélectionné selon la méthode des quotas après stratification par région administrative et catégorie d’agglomération.

Les données du BPF 2006-2007 ont été produites par le CEVIPOF avec le
soutien du Ministère de l'Intérieur et de l'Aménagement du Territoire. Le BPF
2006-2007 se déroule en quatre vagues de mars 2006 à l’hiver 2007 réalisées
par l'IFOP. Les données seront déposées et disponibles auprès du Centre de
données socio-politiques de Sciences Po.