Derniers articles publiés

Austérité irlandaise, le parlement devrait approuver le budget pour 2011

Actualité 07.12.2010

Aujourd'hui, le 7 décembre, le Parlement irlandais vote sur le budget du pays pour 2011. Il s'agit du premier épisode d'austérité dans une série de quatre budgets prévus d'ici 2014. Les politiques irlandais devraient valider les 6 milliards d'euros d'ajustements convenus avec le FMI et l'Union européenne dans le cadre du plan d'aide pour le pays.

Les députés indépendants ont hésité jusqu'au dernier jour. Le gouvernement irlandais a une majorité faible de seulement deux députés qui ne sont pas tenus par le vote des grands partis. Après des discussions avec le Gouvernement et  le ministre des Finances, ils ont annoncé leur décision de voter en faveur du budget dans l'intérêt général du pays. Dans une déclaration à la presse hier soir, M. Lowry, député indépendant, a déclaré "un vote contre budget nous amènera vers une situation d'un plus grand échec économique. Nous ne pouvons pas renier l'accord qui a été passé entre le gouvernement, le FMI et l'UE, cela serait une catastrophe pour notre réputation internationale." Tous les députés indépendants devraient donc voter en faveur du budget, même si certains dans le parti du gouvernement Fianna Fail (des "backbenchers") essaient de maintenir le suspense en se déclarant encore indécis.

Le parlement irlandais s'apprête donc à voter un des budgets les plus drastiques de l'histoire du pays afin de faire face à la crise économique qui ébranle le pays depuis septembre 2008. Les grandes lignes du budget 2011 sont connues car il s'agit de mettre en œuvre le plan de redressement du pays convenu avec les institutions européennes. La majeure partie de ce plan de redressement sera effective en 2011 avec des réductions moins importantes dans les années suivantes afin d'arriver à un total de 15 milliards de réduction en quatre ans.

En comparaison, les dépenses de l'Etat irlandais s'élève à 50 milliards et les recettes à 30 milliards d'euros, ce qui permet de situer l'ampleur des réductions pour l'Irlande. Ce pays fait face à un déficit de 20 milliards d'euros. Dans le cadre du plan de redressement sur quatre ans, le gouvernement vise à réduire le déficit à 3% du PIB. Le plus grand ajustement aura lieu cette année avec une réduction de 6 milliards d'euros, ce qui constitue près de 3.75% du PIB et 4.6% du PNB de l'Etat irlandais.

Le budget qui devrait être voté aujourd'hui se focalise sur des augmentations d'impôts et des coupes budgétaires. Les principales mesures sont :

  • Une réduction de 5 % de la plupart des allocations sociales ;
  • Une réduction des crédits d'impôts, un élargissement de l'assiette fiscale et un rehaussement des taux d'imposition ;
  • Une réduction de 5% à 9% des retraites des fonctionnaires ;
  • Une réduction de l'investissement dans des infrastructures ;
  • Une hausse des frais de scolarité pour l'université (2,000 euros par an) ;
  • Une nouvelle charge sociale (prélèvement pour la sécurité sociale) pour tous.


Pendant les années d'essor économique, le gouvernement avait fait le choix d'exonérer les bas salaires d'imposition. Actuellement, plus de 45% des actifs ne paient pas d'impôt. Le budget voté aujourd'hui accroîtra le nombre de personnes imposées pour atteindre 60% des actifs. Toutefois, le gouvernement très impopulaire de Brian Cowen aurait choisi d'éviter de toucher à deux sources très sensibles de revenus : un retour aux frais de scolarité entièrement financés par les étudiants et une réduction de la retraite de l'Etat (seules les pensions des fonctionnaires ont été réduites).

Dans son discours devant le Parlement, Brian Lenihan, ministre des Finances, révélera le détail de ce programme de réductions drastiques. En Irlande chacun attend de calculer l'effet sur son portefeuille. Les partis d'opposition le Fine Gael et le Labour ont publié de leur côté des propositions de budgets alternatifs. Cependant, au vu des objectifs fixés par le plan d'aide européen, il est difficile de promouvoir une stratégie alternative à l'austérité pour les années à venir. 


En savoir plus :

Articles d'actualité sur l'Irlande - Touteleurope.eu

Le mécanisme européen de stabilisation : Comment ça marche ? - Touteleurope.eu