Derniers articles publiés

Anne Houtman, la voix de la Commission européenne en France

Actualité 02.11.2010

Anne Houtman a été nommée en 2010 à la direction de la Représentation en France de la Commission européenne. Pour Touteleurope.eu, elle nous présente les missions d'une telle institution ainsi que son regard neuf sur le traitement des questions européennes en France.

 

Voir la vidéo (04'43)




Touteleurope.eu: Quelles sont les missions de la Représentation en France de la Commission européenne ?

Anne Houtman: Nous avons trois grandes missions: une mission de rapports à Bruxelles sur la situation politique en France ; une mission de contact, de sensibilisation, d'information de la presse ; une mission vis-à-vis du public d'explication des politiques communautaires.

Et puis il y a une mission logistique avec l'accompagnement des commissaires et du Président de la Commission lorsqu'ils sont en France. Ici, j'ai un double-rôle. D'abord, un rôle de gestion d'équipe, puis un rôle en externe de représentation de la Commission européenne en France.

Touteleurope.eu: Quel rôle avez-vous vis-à-vis des décideurs politiques et des médias ?

Anne Houtman: Nous avons une mission de déminage pour éviter les malentendus. Nous essayons de faire ce qu'on appelle du briefing technique: expliquer dans plus de détails le message parti de Bruxelles qui est dédié  la base à 27 pays différents. Il y a un besoin d'adapter la communication au niveau local et national. Nous avons aussi la possibilité de nous appuyer sur nos 54 bureaux en France qui permettent de toucher au plus près les élus locaux.

Nous réalisons aussi des briefings techniques pour les médias. Nous essayons de faire de la formation pour les journalistes à Bruxelles pour leur permettre de mieux comprendre les politiques européennes. Nous leur donnons toute l'information dont ils ont besoin ainsi que de faciliter l'accès pour les médias aux Commissaires.

Touteleurope.eu: Avez-vous des contacts avec les autres représentations en Europe ?

Anne Houtman: J'ai des collègues dans les autres représentations qui sont d'anciens collègues à l'époque où je travaillais à la Commission. Il m'arrive de décrocher mon téléphone pour les appeler afin de leur demander comment ils font dans leur pays. Et puis, il y a nos réunions mensuelles à Bruxelles où nous échangeons nos expériences tout en discutant avec notre hiérarchie.

Touteleurope.eu: Quel est votre parcours professionnel ?

Anne Houtman: J'ai un parcours assez varié : j'ai ainsi eu une vie académique, une vie dans le privé et une vie dans la Commission également assez variée. J'ai commencé à l'office statistique avant d'aller à la DG concurrence. Ensuite j'ai passé cinq ans auprès de Romano Prodi, en tant que directeur-adjoint de cabinet. Ensuite j'ai fait deux ans à la DG marché intérieur, et toutes les dernières années depuis 2004 aux transports et à l'énergie... donc je comprends vite et je sais m'adapter. Ici aussi j'apprends un nouveau métier.

Touteleurope.eu: Y a-t-il aujourd'hui un désamour entre les citoyens et l'Europe?

Anne Houtman: Il faut relativiser le désamour car il est en général lié à la question publique et non pas à l'Europe. Si on regarde les chiffres, c'est plutôt plus alarmant quant aux affaires françaises que pour celles européennes. Les Français ont ainsi plus confiance dans les institutions européennes que dans leurs propres institutions nationales. Cela permet de relativiser le problème.

Cependant, il est vrai que la tendance est à la baisse. Il y a beaucoup d'explications à donner. Il faut essayer de mieux montrer où sont les débats en Europe, où l'Europe change la vie des citoyens. Ceux-ci souvent l'ignore, leur gouvernement national attribuant souvent à l'Europe les choses négatives. Il y a beaucoup de travail à faire.

On m'avait dit que cela allait être difficile de parler d'Europe aux Français... mais je n'ai rencontré que des personnes charmantes, ouvertes et je trouve plus pro-européennes qu'on ne le dit. La rhétorique anti-européenne fait beaucoup de bruits ici et on n'entend pas assez en réalité les gens qui ont des choses positives à dire sur l'Europe.

En savoir plus :

La Commission européenne - Touteleurope.eu