Derniers articles publiés

Angela Merkel, personnalité la plus influente pour les Européens

Actualité 04.04.2008

Pays le plus peuplé et le plus riche d'Europe, l'Allemagne est aussi l'Etat qui exerce le leadership sur le continent, aux yeux des Européens interrogés dans le cadre d'un sondage Harris Interactiv pour France 24 et l'International Herald Tribune. Angela Merkel s'impose comme la personnalité la plus influente en Europe.

L'Allemagne d'Angela Merkel, pays leader en Europe

Ce sondage en ligne réalisé auprès de 6 000 personnes dans 5 pays d'Europe (France, Allemagne, Espagne, Italie, Royaume-Uni) ainsi qu'aux Etats-Unis désigne l'Allemagne comme le pays le plus influent d'Europe (pour 68 % des sondés en France, 57 % en Espagne et 57% en Allemagne). La Grande-Bretagne (pour les Britanniques, les Italiens et les Espagnols) et la France (pour les Français et les Allemands) arrivent alternativement en deuxième position.

Angela Merkel apparaît comme la personnalité la plus influente pour tous les Européens interrogés. Difficile de savoir si la Chancelière allemande est plébiscitée pour sa personnalité ou pour le simple fait qu'elle est à la tête du pays jugé le plus influent en Europe. Le taux de "sans opinion" sur cette question est en effet très élevé (entre 32 et  56 % selon les pays) et certaines personnalités citées ne semblent pas être identifiée par les répondants (Jean-Claude Juncker, José Socratès, Guy Verhofstadt).

En tous les cas, aux yeux des personnes interrogées, Angela Merkel devance largement Nicolas Sarkozy, y compris en France, où la Chancelière recueille davantage de suffrages (38 %) que le Président de la République (18 %).
    
Les Américains se démarquent des Européens sur ces deux questions : 63 % d'entre eux estiment que le Royaume-Uni exerce le leadership en Europe et une majorité relative des répondants pense que Gordon Brown est le chef de gouvernement le plus influent.

Le futur "Président de l'Europe" laisse l'opinion dubitative

A la question, "Aujourd'hui si vous deviez voter pour un président de l'Europe qui choisiriez vous", c'est… Angela Merkel qui obtient le plus de suffrages, même si aucun nom ne se dégage vraiment.

Un résultat qui peut paraître vain, à moins que la Chancelière ne démissionne de son poste pour embrasser une carrière européenne : selon le Traité de Lisbonne, le futur Président du Conseil européen ne pourra pas exercer de mandat national. Il s'agira donc très probablement d'un ancien dirigeant européen qui parviendra à réunir un consensus autour de sa personnalité.  

Parmi les candidats souvent évoqués, l'ancien Premier ministre britannique Tony Blair recueille une majorité relative de soutiens au Royaume-Uni (13 %) et aux Etats-Unis. L'ancien Président de la Commission européenne Jacques Delors obtient pour sa part le soutien d'une majorité relative de Français (14 %), mais dans les autres pays il est cité par seulement 1 % des personnes interrogées. Le même tropisme "national" est à l'œuvre en Espagne, où l'ancien Président du Gouvernement Felipe Gonzales recueille le plus de suffrages (24 %), tout en étant quasi-ignoré dans les autres Etats.

Cependant, le résultat qui arrive en tête dans presque tous les pays (devant les nombreux "sans opinion") est : "il ne devrait pas y avoir de Président de l'Europe". De quoi relativiser l'idée selon laquelle le futur Président du Conseil européen fera progresser le sentiment d'appartenance à l'UE ?


Résultats complets du sondage

 

Enquête réalisée en ligne par Harris Interactive, en partenariat avec France 24 et l'International Herald Tribune, auprès d’un échantillon de 6 478 adultes (âgés de 16 à 64 ans) en France, Allemagne, Espagne, Grande-Bretagne et aux Etats-Unis, et d'adultes (âgés de 18 à 64 ans) en Italie, du 27 février au 6 mars 2008. Les données pour les facteurs tels que l’âge, le sexe, le niveau d’éducation, la région et l'usage d'Internet ont été redressées si nécessaire, afin de les faire correspondre avec les proportions actuelles dans la population. Une procédure de redressement basée sur un "score de propension" a été appliquée pour ajuster la propension des répondants à être connectés à Internet.