Derniers articles publiés

Angela Merkel perd une région et la majorité au Bundesrat

Actualité 10.05.2010

Ce dimanche 9 mai avaient lieu les élections en Rhénanie du Nord-Westphalie (NRW), le Land le plus peuplé d'Allemagne avec 13,5 millions de votants. La CDU d'Angela Merkel ne présidera plus la région en raison du score trop faible de son allié à la direction de cette région, les Libéraux. La coalition "noire-jaune" perd ainsi une région symbole mais également la majorité au Bundesrat, la Chambre Haute du Parlement allemand.

 

Résultats



CDU : 34.6% (-10.2%)
SPD : 34.5% (-2.6%)
Grüne : 12.1% (+5.9%)
FDP : 6.9% (+0.5%)
Die Linke : 5.5% (+2.5%)
Autres partis : 6.5% (+3.9%)


La CDU perd dix points sur ce scrutin. De manière plus surprenante, les Libéraux du FDP reculent sept points par rapport aux dernières élections législatives qui leur avaient permis de former une coalition gouvernementale avec la CDU. Cette coalition avait pris exemple justement sur celle réalisée dans ce Land de Rhénanie du Nord-Westphalie. Cette alliance à l'époque avait permis aux conservateurs de prendre cette région traditionnellement acquise aux Rouges du SPD.

La gauche radicale de Die Linke fait son entrée au Parlement de la Région. Elle a réussi à franchir la barre des 5%. Cela devrait probablement lui permettre de faire partie d'une coalition Rouge-Vert-Violet (SPD-Grüne-Linke). Les Verts sont en position de force grâce à leur belle percée qui a vu leur score augmenter de cinq points.

Les atermoiements sur la Grèce, raison de l'échec conservateur ?

Ce scrutin était présenté depuis des mois comme un scrutin test pour la majorité gouvernementale d'Angela Merkel. La défaite du camp conservateur a plusieurs conséquences.

Il y a d'abord l'aspect local avec la perte pour la CDU d'une région importante tant par son poids économique (avec les villes de Cologne, Bonn ou encore Düsseldorf) que par son nombre de représentants au Bundesrat (la chambre haute). Dix-huit millions d'habitants vivent dans cette région et représentent un cinquième de l'électorat allemand.

Angela Merkel perd de plus la majorité au Bundesrat alors que des réformes importantes vont bientôt y être présentées sur l'énergie, la fiscalité ou la santé. Autres inquiétudes, pour Peter Müller, Ministre-Président de la Sarre (CDU), "nous voyons maintenant une fois de plus que la CDU a stagné à 35%. Cela ne peut satisfaire la CDU en tant que parti populaire."

D'un point de vue interne à la CDU, l'aile conservatrice en appelle à plus d'orthodoxie pour rassurer l'électorat de droite. Ce qu'exprime Christian Wulff, ministre-président de Basse-Saxe et force montante de la CDU : "Le gouvernement doit prendre en compte les souhaits des électeurs par la consolidation et l'assainissement des questions budgétaires encore plus sérieusement qu'auparavant".

Les atermoiements d'Angela Merkel sur la crise grecque n'ont clairement pas plus aux électeurs.

 

 

 En savoir plus : 

 

Crise de la zone euro - Touteleurope.fr