Derniers articles publiés

Allemagne/Portugal : week-end électoral sans surprises

Actualité 28.09.2009

Ce week-end, les Allemands et les Portugais se sont rendus aux urnes pour renouveler les équipes dirigeantes de Lisbonne et Berlin. De l'autre côté du Rhin, la Chancelière Angela Merkel a remporté une nouvelle fois les élections législatives et dirigera pendant quatre ans la première puissance économique de l'Union européenne. Dans la péninsule ibérique, José Socratès, le premier ministre du Portugal, reste à la tête du pays. Dans les deux Etats membres de l'UE, des similitudes : l'abstention qui gagne du terrain et une gauche radicale qui se renforce.

Une coalition noir/jaune à la tête de l'Allemagne

La photo souriante d'Angela Merkel faisait la "une" des journaux européens ce matin. La femme la plus puissante du monde selon le magazine Forbes peut en effet être satisfaite, elle a gagné son pari de rester pour quatre ans la "Bundeskanzlerin" de la République fédérale d'Allemagne. Son parti, la CDU/CSU, a gagné les élections, dimanche, en obtenant 33,8% des voix. Ce score est pourtant le plus mauvais réalisé par les conservateurs depuis 1949.

Le retour d'une "petite coalition" de centre-droit aux affaires est en effet la conséquence de la percée du nouveau partenaire politique de Mme Merkel, le FDP. La presse allemande ne s'y est pas trompée en titrant principalement sur la victoire des libéraux qui réalisent leur plus beau score avec 14,6% des voix. Guido Westerwelle, le leader libéral, est l'"homme qu'on ne peut pas arrêter", selon Die Welt. Il a réussi à rallier autour de ses idées - baisse de la fiscalité, baisse des impôts... - les citoyens déçus par la politique régulatrice de la "grande coalition".

C'est donc une coalition noir (CDU/CSU) jaune (FDP) qui va gouverner l'Allemagne et qui pourra s'appuyer sur une majorité confortable de 332 députés sur les 611 que comptent le Bundestag. Les sociaux-démocrates, dans la prolongation des élections européennes de juin dernier, enregistrent leur plus bas score historique avec 23% des voix. Ils siégeront dans l'opposition avec les Verts - qui franchissent pour la première fois la barre des 10% - et avec Die Linke (11,9%), le parti de gauche radicale d'Oskar Lafontaine.

Qui pour gouverner le Portugal avec le socialiste José Socrates ?

Au Portugal, José Socrates a réussi à renverser la tendance cet été après les mauvais résultats de son parti aux européennes. Les 9,5 millions d'électeurs qui étaient appelés aux urnes ce dimanche ont confié à nouveau à Socratès les clés de l’Assemblée de la République, le nom du parlement monocaméral du Portugal. Dans la bataille électorale, les socialistes ont néanmoins perdu la majorité absolue conquise en 2005.

Il faudra donc trouver un partenaire ou gouverner au gré des alliances de circonstances. Il y a peu de chance pour que le Parti social démocrate (PSD), le grand perdant des élections, devienne le partenaire des socialistes. L'option serait donc de s'allier soit avec le CDS-PP (centre-droit) soit avec le BE (gauche).


Des similitudes germano-portugaises : l'abstention et la poussée de la gauche radicale

Les deux scrutins du week-end ont été marqués par une abstention record. En Allemagne, le taux de participation aux élections a été de 72,5% contre 77,7% en 2005. Pour rappel, la participation était comprise entre 84 et 90% dans les années 80. Au Portugal, le taux d’abstention a avoisiné les 40%, un record absolu pour des élections législatives depuis l’avènement de la démocratie au Portugal en 1974.

Dans les deux pays, on peut également noter une poussée remarquable de la gauche radicale. Ainsi en Allemagne, le très bon score de Die Linke qui vient "chasser" sur les terres du SPD. En 2005, cette nouvelle formation qui n’était alors qu’une alliance électorale avait réuni 8,7% des suffrages. Depuis dimanche, c'est la quatrième formation politique d’Allemagne, avec 12,4% des voix. Au Portugal, la gauche antilibérale disposera quant à elle de 31 élus : 16 pour le Bloc de gauche (9,85%), 15 pour la Coalition démocratique et unitaire (CDU) des communistes et verts (7,88%).


En savoir plus :

Fiche pays : Allemagne - Touteleurope.fr
Fiche pays : Portugal - Touteleurope.fr