Derniers articles publiés

Adhésion de la Turquie : l'opinion publique reste à convaincre

Actualité 27.08.2007

Les derniers sondages montrent qu'une part croissante des Européens manifeste son opposition à une adhésion de la Turquie à l'UE. Katinka Barysch dresse, pour le CER, un état des lieux de l'opinion publique sur cette question.  

Selon elle,"l'époque de l'intégration et de l'élargissement 'à la dérobée' est terminée". L'opinion veut désormais avoir son mot à dire dans les grandes évolutions de l'UE et demande à être convaincue de leurs bénéfices.

Problème pour les partisans d'une Turquie européenne : "les craintes populaires liées à l'adhésion sont immédiates et personnelles : perte d'emploi, peur du terrorisme, affaiblissement de la culture nationale. Les bénéfices sont quant à eux (…) plutôt abstraits : croissance économique, renforcement de la politique étrangère européenne, sécurité énergétique".

Autre facteur de défiance : le débat sur la Turquie renverrait à des réflexions bien plus larges (sur la nature même de l'Europe, sur l'intégration des populations immigrées) qui charrieraient beaucoup d'arguments hors-sujet. Qui plus est, la Turquie jouit d'une image globalement négative, qui tend à persister dans les opinions publiques en dépit de l'évidente modernisation du pays. Cependant, lorsqu'on demande aux Européens s'ils sont prêts à accueillir la Turquie "une fois que celle-ci aura rempli toutes les conditions posées par l'UE", les réponses sont moins défavorables.

Les analystes notent également chez les citoyens européens une "fatigue de l'élargissement" consécutive à l'extension de l'UE en 2004 et 2007. Une fatigue qui, selon l'auteur, pourrait vite être oubliée en cas d'amélioration des performances économiques au sein de l'UE.

Katinka Barysch en conclut que "l'opinion publique ne constitue pas un obstacle insurmontable pour l'adhésion de la Turquie", à condition que les dirigeants turcs poursuivent leurs efforts pour rendre leur pays moderne et attractif et que les gouvernants européens éclairent davantage l'opinion sur ce sujet.

Lire l'analyse

Katinka Barysch, "What Europeans think about Turkey and why ?", Centre for European Reform, août 2007