Derniers articles publiés

19 août 1989 : un pique-nique pour faire tomber un mur

Actualité 18.08.2009

Il y a vingt ans, le 19 août 1989, des centaines de personnes se retrouvaient à Sopron, près de la frontière austro-hongroise pour le pique-nique le plus marquant de l'histoire de la construction européenne. Organisé à l'initiative d'opposants hongrois, ce pique-nique paneuropéen, qui a regroupé des citoyens hongrois et autrichiens, a permis l'ouverture pendant trois heures du poste frontière entre la Hongrie et l'Autriche. Un geste symbolique qui marqua les premiers instants de la chute du Mur de Berlin et le début de la fin de la Guerre froide.

L'Union européenne commémore un moment fort de son histoire

Ils sont nombreux à se souvenir. Les gardes frontières autrichiens et les Allemands de l'Est passés à l'Ouest ce jour là ne risquent pas d'oublier le 19 août 1989.

A l'occasion d'un pique-nique organisé par des opposants hongrois au régime de Moscou à Sopron, le poste frontière a été ouvert symboliquement, permettant à 661 habitants de l'ex-RDA, qui s’étaient rendus officiellement en Hongrie pour les vacances, de fuir vers l'Autriche, épargnés par les gardes frontières qui avaient pourtant encore formellement l’ordre de tirer.

La Hongrie avait commencé dès mai 1989 a démanteler, avec l'accord tacite de l'URSS, les barbelés sur la frontière avec l'Ouest. Mais le Rideau de Fer était lui toujours debout.

L'événement est commémoré aujourd'hui à Sopron par le président hongrois, Lazlo Solyom, la chancelière allemande, Angela Merkel, et le chef de la diplomatie suédoise, Carl Bildt, la Suède assurant jusqu'à la fin de l'année la présidence du Conseil de l'Union européenne.

Le Président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a également tenu à s'exprimer, rappelant que "le pique-nique de Sopron marque (...) le début de la fin de la division de l'Europe par la Guerre froide".

Plus qu'un pique-nique, le début de la chute du Mur de Berlin

Même si ce qu'on appelle aujourd'hui le "pique-nique paneuropéen" est resté dans les mémoires comme l'événement ayant eu lieu le 19 août 1989, c'est en fait à l'origine une manifestation qui s’est tenue en juin 1989, pendant laquelle le ministre autrichien des affaires étrangères de l’époque, Alois Mock, et son homologue hongrois, Gyula Horn, ont cisaillé symboliquement la clôture de la frontière entre les deux pays.

Le mois d’août de la même année, une autre manifestation a également eu lieu, cette fois-ci organisée par l'opposition hongroise conjointement avec l'Union Paneuropéenne. Exactement à l'endroit même où la clôture fut cisaillée par les ministres des affaires étrangères autrichien et hongrois, un passage entre les deux pays fut ouvert pendant trois heures - ceci devant être également une manifestation à caractère symbolique.

Cependant, au-delà du symbole, ce pique-nique paneuropéen est le début d'un processus qui va changer la face de l'Europe : la chute du Mur de Berlin.

En effet, suite à la fuite de plusieurs centaines d'Allemands de l'Est vers l'Autriche, la RDA va décider de verrouiller ses frontières. Le mécontentement des deux côtés du Rideau de Fer, qui s'élevait déjà depuis plusieurs mois, va se propager à l'ensemble de la population et l'opposition au régime de la RDA va s'amplifier, les manifestations se multipliant.

C'est l'ensemble de ces actions qui aboutiront, le 9 novembre 1989, à la chute du Mur de Berlin, mettant fin à plus de 20 ans de séparation d'une ville, d'un pays et même d'un monde en deux, et donnant un nouveau visage à l'Europe.

 

Sources

Le pique-nique qui changea la face de l’Europe - 19/08/09 - Présidence suédoise de l'Union européenne
Déclaration du Président José Manuel Barroso à l'occasion du 20ème anniversaire du pique-nique à proximité de Sopron [pdf] - 19/08/09 - Commission européenne
Commémoration du "pique-nique paneuropéen" du 19 août 1989 - Mouvement européen France