Derniers articles publiés

17 sites de socialisation renforcent la protection des mineurs

Actualité 18.02.2009

Dix-sept sites de socialisation ont signé, lors de la Journée pour un Internet plus sûr du 10 février, un accord avec la Commission européenne visant à renforcer la sécurité des internautes, et notamment des mineurs.

Les signes signataires (Dailymotion, Facebook, Google/YouTube, Microsoft Europe, MySpace, Yahoo! Europe, Netlog, Arto, Bebo, Giovani.it, Hyves, Nasza-klaza.pl, One.it, Skyrock, StudiVZ, Sulake/Habbo Hotel et zap.lu) se sont ainsi engagés à ce que :

La Journée pour un Internet plus sûr donne lieu chaque année depuis 2004, au mois de février, à un forum qui rassemble des participants impliqués ou curieux des questions de sécurité sur Internet ou relatives aux médias. Aujourd'hui suivie par plus de 50 pays, elle a permis en 2007 un accord sur la protection des enfants utilisant des téléphones portables, qui a été signé par tous les grands opérateurs de téléphonie mobile.

 

 

  • les utilisateurs puissent signaler un abus en un seul clic ;

 

 

  • les profils et les listes de contacts des utilisateurs mineurs soient paramétrés comme "privés" par défaut ;

 

 

  • les profils privés des utilisateurs mineurs ne soient plus accessibles ;

 

 

  • les options de vie privée soient plus visibles, afin que les utilisateurs sachent qui peut lire ce qu'ils mettent en ligne – leurs amis ou le monde entier.

 

 

D'ici le mois d'avril, ces sociétés doivent avoir réalisé des "progrès significatifs" dans la mise en œuvre de l'accord. La Commission rappelle cependant que les garde-fous existent déjà dans certains cas, les réseaux sociaux cherchant à se prémunir contre d'éventuelles accusations d'atteinte à la vie privée ou d'infractions. Elle cite alors l'exemple de MySpace qui a exclu 90 000 délinquants sexuels ces deux dernières années.

 

Les dangers d'Internet

Le nouveau programme pour un Internet plus sûr (Safer Internet Programme 2009-2013), adopté en Décembre 2008, a pour objectif de lutter contre non seulement contre les contenus illégaux mais aussi contre les comportements dommageables des utilisateurs. Il bénéficie d'un budget de 55 millions d'euros.Bruxelles souhaite ainsi faire face à l'expansion considérable des réseaux sociaux en ligne (leur utilisation a augmenté de plus de 35 % en Europe en 2008 pour atteindre aujourd'hui 42 millions d'utilisateurs réguliers, un chiffre qui "devrait plus que doubler d'ici 2012", selon la Commission) et à ses dangers potentiels pour les (jeunes) utilisateurs.

 

Au centre des inquiétudes, les atteintes à la vie privée. En effet, les sites de socialisation en général peuvent inciter les utilisateurs, toujours selon la Commission, à penser qu'ils communiquent avec un groupe d'amis proches, alors qu'en réalité des millions de personnes peuvent lire les informations les concernant.

L'accord conclu aujourd’hui est le résultat des débats qui ont eu lieu au sein de la Social Networking Task Force établie par la Commission en avril 2008. Ce groupe a réuni des sites de socialisation, des ONG et des chercheurs.

 

Deux grands risques résultent donc de cet "immense réservoir d'informations privées" : le harcèlement, notamment sexuel, des utilisateurs, et l'utilisation des informations personnelles par les publicités en ligne pour cibler les utilisateurs susceptibles d'apprécier leurs produits et leurs services.

 

La Commission lance d'ailleurs au même moment une campagne contre le harcèlement en ligne sur le web (diffusion de photos ou de vidéos) ou les téléphones portables (agressions par SMS). 

 

 

Sources :

Safer Internet Programme (2009 - 2013) - Commission européenne
Socialisation sur internet: accord entre les grands sites par l'entremise de la Commission - Commission européenne

 

En savoir plus :

Site de la campagne contre le harcèlement sexuel en ligne - Commission européenne
Social Networking: Commission brokers agreement among major web companies - Commission européenne
L'Europe de la société de l'information - Touteleurope
L'Europe de la jeunesse - Touteleurope
Les Européens et Facebook - Touteleurope