Transports

Transports

Panneaux routiers

9 millions d'emplois (soit 4,5% des emplois dans l'UE), un chiffre d'affaires de plus de 1,2 milliards d'euros par an, 70 000 km d’autoroutes, plus de 210 000 km de voies ferrées dont près de 7.000 km à grande vitesse, plus de 400 aéroports, dont 27 accueillant plus de 10 millions de passagers par an, 41 000 km de voies navigables ... les transports occupent une place centrale dans la vie des Européens, et un enjeu majeur pour l'Union européenne.

Pourtant, ce n'est que tardivement, avec la mise en place du marché unique, que l'Union européenne se dote d'une réelle politique en matière de transports. L'établissement d'un espace européen des transports devient en effet l'un des éléments essentiels de l'achèvement de la libre circulation en Europe.

La politique européenne des transports concernent l'ensemble des modes de transport : routier, ferroviaire, maritime et fluvial. L'ouverture du marché des transports à la concurrence et la constitution d'espaces harmonisés d'un point de vue législatif, afin de lutter contre la fragmentation de l'espace de circulation, est la priorité de la Commission européenne. La constitution d'un espace ferroviaire unique européen ou d'un ciel unique européen en est l'exemple le plus marquant.

Mais en parallèle, la politique européenne des transports répond à des défis nouveaux : réduire la densité du trafic (routier et aérien), la dépendance vis-à-vis du pétrole et les émissions de gaz à effet de serre. Elle se doit également de rendre l'Europe compétitive sur le marché mondial des transports, et d'accroître la sécurité des voyageurs. Ces objectifs se retrouvent dans la nouvelle stratégie élaborée par la Commission européenne à l'horizon 2050. Sa stratégie passe notamment par un renforcement du réseau transeuropéen de transport (RTE-T), pierre angulaire de sa politique.

Le financement des projets

Retrouvez comment bénéficier des financements européens favorisant la politique de transports :