Dossier spécial : Conférence Climat Paris 2015 : vers un accord ambitieux ?
Immigration et asile

La politique européenne d'immigration et d'asile

Immigration et Asile

Les pays de l'Union comptent ensemble plus de 33 millions de résidents étrangers, soit près de 7% de la population européenne. Plus de 20 millions sont des ressortissants de pays hors-UE, provenant majoritairement du reste de l'Europe.

Figurant parmi les premières destinations mondiales pour l'immigration et l'asile, l'Union européenne s'efforce depuis les années 1980 de développer une politique commune dans ces domaines. "Espace de liberté, de sécurité et de justice" caractérisé par la suppression des frontières internes, elle s'est donné pour objectifs de faciliter l'accès légal au territoire de ses États membres tout en luttant contre l'immigration illégale.

Carte de l'espace Schengen

Carte de l'espace Schengen

Or la tâche est difficile : malgré la signature des accords de Schengen, l'entrée et le séjour de ressortissants étrangers reste un domaine en grande partie régi par chaque Etat indépendamment de ses voisins. Par ailleurs, les drames humains et les incidents diplomatiques viennent régulièrement mettre en doute l'efficacité de la coordination européenne et la solidarité dont les Etats membres devraient pourtant faire preuve.

Cependant, les instruments de coopération se mettent progressivement en place, en particulier dans le domaine de la surveillance aux frontières, tandis que l'Union encadre de plus en plus précisément les législations relatives à l'immigration et l'asile. Elle s'efforce de concilier à la fois la liberté de circulation sur le territoire européen, la sécurité et le contrôle des personnes, ainsi que le respect des droits de l'Homme et la solidarité.