Dossier spécial Elections européennes 2014
Malte

Malte

Capitale : La Valette
Population : 0,41 million - (Eurostat - 2012)
Superficie : 316 km² - (Eurostat - 2012)
Date d'adhésion : 2004-01-01
Taux de croissance du PIB : 1,0 % - (Eurostat - 20120)
Taux de chômage : 6,4 % - (Eurostat - 2012)
Dette publique : 72,1 % - (Eurostat - 2012)
Inflation : 0,6 % - (Eurostat - 2013)
Monnaie : Euro
Découpage administratif : 3 régions, 68 communes
Hymne national : L-Innu Malti (Hymne maltais)
Indicatif téléphonique : 356
Code ISO : MT
Système politique : République parlementaire
Espérance de vie : 80,4 ans - (Eurostat - 2011)
drapeau Malte

Politique

Dix ans après son indépendance dans le cadre du Commonwealth, Malte devient une république parlementaire en 1974, marquée par un fort bipartisme et organisée sur le modèle britannique.

Le 1er avril 2009, George Abela est élu 8e président de la République à l'unanimité des deux partis politiques représentés au Parlement. Il faut remarquer que c’est la première fois, en trente-six ans de régime républicain, qu'un tel phénomène politique se produit.

Le gouvernement de Joseph Muscat, membre du parti travailliste, affiche des positions proeuropéennes. Au Parlement européen, il siège au sein du groupe du Parti socialiste européen (PSE). Membre de la commission des Affaires économiques et monétaires, il en devient vice-président lors du renouvellement de mi-mandat du bureau, le 1er février 2007.

Le pays et l'UE

La première demande officielle de l’archipel date de 1990. Elle a été renouvelée en 1999. Quelques années plus tard, les chefs d’Etat et de gouvernement des Quinze ont estimé, lors du conseil de Copenhague en 2002, que l’archipel remplissait les critères d’adhésion : des institutions stables, des droits de l’homme et des libertés fondamentales respectés, une économie de marché ouverte et concurrentielle.

Le 8 mars 2003, une majorité de Maltais se sont prononcés par référendum sur l’adhésion de leur pays à l’UE : 53, 55% ont voté pour le "oui". Malte a signé le traité d’adhésion le 16 avril 2003 à Athènes, et a rejoint l’UE le 1er mai 2004.

Malte a intégré le 21 décembre 2007 l'Espace Schengen, et a adopté l'euro en janvier 2008. Le pays compte 6 députés au Parlement européen et 3 voix au Conseil de l'UE.

Aux élections européennes du 6 juin 2009, premier scrutin à se tenir sous sa direction, les travaillistes gagnent avec 54,7 % des voix et trois sièges sur cinq, avec une option sur le sixième siège issu de la mise en application du traité de Lisbonne.

Géographie

Ce petit archipel, très densément peuplé, avec 400 000 habitants concentrés sur 316 km2, doit les aléas de son histoire, comme ses succès, à sa situation au coeur de la mer Méditerranée, puisque Malte est à mi-chemin entre Gibraltar et Alexandrie, à la sortie du resserrement entre la côte tunisienne et la pointe de la Sicile.

A ce titre, elle a été et demeure par essence un lieu de rencontre des cultures et de mélange des peuples. La République de Malte se compose de huit îles, dont quatre sont habitées : Malte, Gozo, Comino et Manoel ; quatre autres sont inhabitées : Cominotto, Filfla et les deux îles de Saint-Paul.

La situation méditerranéenne, les côtes et les étés chauds et humides expliquent l’importance du tourisme dans les activités des Maltais.

Economie

L’économie maltaise est essentiellement orientée vers les services et le tourisme, première source d’emplois du pays. Le pays a aussi hérité des chantiers navals britanniques, transformés pour un usage civil. On y trouve aussi des usines de produits chimiques et pharmaceutiques.

Malte a su tirer avantage des liens qu’elle entretenait tant avec le Proche-Orient qu’avec l’Europe, pour attirer les investisseurs étrangers. Mais le premier partenaire commercial de l’archipel est l’UE, avec qui elle réalise plus de 60% de ses échanges commerciaux.

Malte n’a pâti que modérément de la crise économique mondiale, mais l’économie maltaise demeure vulnérable car elle est encore très concentrée sur quelques secteurs, notamment : la production de composants électroniques (assurées par la société franco-italienne StMicroelectronics, elle compte pour plus de 50% des exportations du pays), les médicaments, les services financiers et le tourisme. De même, la performance économique du pays demeure conditionnée par la croissance enregistrée chez ses principaux partenaires commerciaux et en particulier par l’impact des plans d’austérité en Europe.

L'économie maltaise est également considérée de part et d'autre comme un paradis fiscal, eu égard à son secret bancaire élevé, mais aussi de l'existence de mécanismes d'offshore.

Histoire

Une île maintes fois conquise

  • IXème siècle avant notre ère : l’île de Malte devient un poste phénicien, avant d’être occupée par les Grecs puis par les Carthaginois.

  • 218 avant notre ère : l’île est annexée par les Romains. Les premières conversions chrétiennes datent de 60 après J.-C. : les habitants de l’île figureraient parmi les premiers convertis.

  • 870 : après la domination byzantine, l’île est conquise par les Arabes.

  • 1070 : le roi normand de Sicile Roger Ier conquiert l’île, qui reste rattachée à la Sicile jusqu’au XVIème siècle.

  • 1530 : de nombreuses dynasties se succèdent jusqu’à ce que Charles Quint fasse don de l’archipel à l’ordre hospitalier de Saint Jean de Jérusalem, en échange de sa contribution dans la lutte contre les Ottomans.

  • 1566-1571 : la nouvelle capitale, La Valette, est construite.

  • 1798 : Bonaparte débarque sur l’archipel, qu’il conserve pendant 17 mois.

La colonisation britannique, le Commonwealth et l'Union européenne

  • 1814 : le Traité de Paris fait de Malte une colonie britannique, et l’île conserve ce statut pendant 150 ans. Pendant la seconde guerre mondiale, l’archipel joue un rôle stratégique : place forte détenue par les Britanniques, Malte reçoit plus de 6 500 bombes allemandes.

  • 1964 : Malte devient indépendante et se transforme en république en 1974 sans cesser d’appartenir au Commonwealth.

  • 2004 : Malte adhère à l’Union européenne.

Culture

Le patrimoine culturel de l’archipel témoigne de son passé, en montrant des influences nombreuses et variées. La langue même entremêle les influences italienne, arabe et anglaise pour former un ensemble unique. Mais l’héritage architectural le plus marqué reste celui des Chevaliers de l’ordre de Malte, en particulier à La Valette, qu’ils créèrent quasiment de toutes pièces lors de leur acquisition de l’île.

Parmi ses écrivains les plus connus, Dun Karm Psaila, poète national, Joe Firggieri, Oliver Friggieri, Trevor Zahra et Francis Ebejer, auteur de plusieurs romans et d’une soixantaine de pièces de théâtre en maltais et en anglais. De nombreux films ont été tournés sur l’île de Malte : "Munic" en 2005 "Gladiateur" en 1999, "Monte Christo" en 1998, "Christophe Colomb" et "Orca" en 1991, "Popeye" en 1979, "Midnight express" en 1978, "Sindbad le marin" en 1947 et "Le faucon maltais" en 1931.