Commission Juncker 2014-2019
Economie et monnaie

[Revue de presse] Paris accueille la BCE et réaffirme son soutien à l'union bancaire

Entretien avec le Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne (c) Présidence de la République

C'est en raison de la fête nationale allemande qui aura lieu demain que le conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne se tient exceptionnellement un mercredi, et à Paris. A cette occasion, le président français François Hollande a reçu hier soir à l'Elysée les 17 gouverneurs des banques centrales nationales et les 6 membres du directoire de la BCE, dont son président, l'Italien Mario Draghi, rapporte Le Figaro.

La France assure pour la troisième fois depuis 1999 l'accueil de la réunion trimestrielle de l'institution bancaire européenne "selon un rituel bien rodé qui oblige le conseil des gouverneurs à se réunir un fois par semestre en dehors de Francfort et chaque fois dans une capitale de la zone euro", explique Le Figaro. A chaque réunion hors de Francfort, la tradition veut que la BCE soit reçue par l'exécutif de l'Etat hôte, poursuit le quotidien.

C'est donc hier soir que François Hollande a reçu à l'Elysée les gouverneurs des banques centrales nationales mais également les membres du directoire dont Mario Draghi, le président de la BCE. "Loin d'être une séance de pure courtoisie, le face à face du Président de la République française et des archontes de la politique monétaire européenne, a été l'occasion de procéder à un tour d'horizon sur la situation économique", rapporte toujours Le Figaro. Le président français a souligné à cette occasion "la nécessité de poursuivre rapidement la marche vers l’Union bancaire", selon le communiqué officiel de l'Elysée.

"Les échanges, selon la présidence, ont également porté sur "la situation de la zone euro, qui connaît un début de reprise", les "réformes qui sont menées dans les Etats membres pour assurer la convergence" de leurs économies et "les étapes de la mise en place de la supervision unique (des banques) par la Banque centrale européenne", explique Les Echos. Le quotidien économique rapporte également que "de source proche de la présidence française (...) la BCE a rappelé lors de cette réception à l'Elysée son "diagnostic unanime de juillet sur un début de reprise dans la zone euro, tout à fait partagé par le président français"".