Mois de l'Europe 2017 - Dossier spécial
Royaume-Uni

Royaume-Uni : Theresa May sera le nouveau Premier ministre britannique

theresa May

Après l'abandon de sa rivale Andrea Leadsom, la ministre de l'Intérieur Theresa May devrait être nommée Premier ministre du Royaume-Uni dès mercredi 13 juillet. Elle prendra ainsi ses fonctions plus tôt que prévu, comme l'a annoncé David Cameron.

Theresa May nommée dès mercredi

"Je suis heureux que Theresa May soit la future Premier ministre. Elle est forte, elle est compétente, elle est plus que capable de donner au pays le leadership dont il a besoin dans les années à venir, et elle aura mon soutien le plus total". Ainsi s'est exprimé l'ex-Premier ministre David Cameron ce lundi 11 juillet devant la presse, en annonçant qu'il tiendrait sa dernière réunion de cabinet le lendemain et espérait céder sa place dès mercredi.

A 59 ans, la ministre de l'Intérieur du gouvernement Cameron devient donc la 2e femme Premier ministre du pays. Eurosceptique notoire, elle a créé la surprise en se ralliant au camp du Remain lors de la campagne pour le référendum sur la place du Royaume-Uni dans l'UE, plus par solidarité gouvernementale que par réelle conviction personnelle. Toutefois, le fait qu'elle ne se soit pas engagée dans la violente campagne référendaire lui permet de faire figure de consensus pour rassembler les Tories divisés. Elle a cependant indiqué qu’elle respecterait le résultat du référendum sur le Brexit, laissant peu d’espoirs à ceux qui réclament une deuxième consultation.

Nomination anticipée après le retrait surprise d'Andrea Leadsom

Sa concurrente à la succession de Cameron, la secrétaire d'Etat à l'Energie Andrea Leadsom, s'était quant à elle engagée en faveur du Brexit. Après avoir été sélectionnée il y a quatre jours par une partie des députés conservateurs, elle a finalement choisi de quitter la course lundi 11 juillet. Lors d'une brève allocution, Mme Leadsom a officiellement reconnu que sa rivale avait recueilli davantage de soutien de la part des parlementaires. Mais elle a également commis d'importantes bévues ce week-end en déclarant au Times qu'"Être mère [lui donnait] un avantage sur Theresa May", ce qui lui a valu une avalanche de critiques et a probablement entraîné son abandon.

Il ne sera donc pas nécessaire d'attendre le vote des militants conservateurs cet été pour connaître le nom du futur Premier ministre. Celui-ci devait être officialisé le 9 septembre lors du congrès annuel des Tories, mais Teresa May se retrouve seule candidate et David Cameron a choisi de ne pas attendre pour la présenter comme son successeur.

Ce dernier avait annoncé sa démission le 24 juin, peu après l’annonce du résultat du référendum sur l’UE. La confirmation de son remplacement anticipé dès le 13 juillet pourrait toutefois faire encore l’objet de consultations au sein du parti.