Révolution numérique : quelle stratégie pour l'Europe ?
Commerce extérieur

Pascal Lamy : "La principale faiblesse de l’économie européenne est le rétrécissement de sa population"

Pascal Lamy

Depuis le début de la crise, les faiblesses de l’économie européenne sont mises en lumière. Force est de constater que l’Europe n’a toujours pas retrouvé le chemin d’une croissance soutenue et durable, contrairement aux Etats-Unis et aux pays émergents. Pour que l’UE défende mieux sa place dans la mondialisation, des réformes s’imposent, nous explique Pascal Lamy, président d’honneur de Notre Europe – Institut Jacques Delors.

Pour ce faire, la nouvelle Commission Juncker semble mieux armée que la précédente, mais aura notamment à traiter des épineuses négociations avec les Etats-Unis en vue de la signature du traité transatlantique de libre-échange (TTIP). Entretien.

Pascal Lamy, 67 ans, est président d’honneur de Notre Europe – Institut Jacques Delors, après en avoir été le président de 2004 à 2005. Membre du Parti socialiste depuis 1969, il fut conseiller de Jacques Delors lorsque ce dernier occupait le poste de ministre de l’Economie et des Finances, de 1981 à 1984. Par la suite, Pascal Lamy a suivi Jacques Delors après sa nomination à la présidence de la Commission européenne, devenant son directeur de cabinet de 1985 à 1994.

De 1999 à 2004, Pascal Lamy fut commissaire européen en charge du Commerce, durant la Commission Prodi. En 2005, il est nommé directeur de l’Organisation mondiale du commerce. Il reste à ce poste durant deux mandats, jusqu’en 2013.