Collection Réflexe Europe - La Documentation française Collection Réflexe Europe - La mondialisation - La Documentation française
Immigration et asile

Les demandes d'asile dans l'Union européenne

certified

En 2015, le nombre de demandeurs d'asile dans l'Union européenne a de nouveau atteint un record. 1 323 000 personnes au total ont déposé une "demande de protection internationale", soit plus du double par rapport à l'année 2014. Conséquence directe de la guerre civile, près d'un tiers (29%) de ces demandeurs d'asile sont originaires de Syrie.

Pour consulter cette infographie, vous devez installer le logiciel gratuit Adobe Flash Player en cliquant sur le lien ci-dessous.

Get Adobe Flash player

Le régime d'asile européen commun, qui réforme l'ancienne politique d'asile européenne, a vu le jour en juin 2013, résultat d'un vote des eurodéputés réunis en session plénière à Strasbourg. L'aboutissement d'un long processus législatif impulsé en 2008 par la présidence française du Conseil de l'Union européenne. Au total, ce "paquet Asile" comprend 7 directives, relatives aux procédures d'asile ou encore aux demandes d'accueil.

Depuis plusieurs années, les demandes d'asile ne cessent de croître au sein de l'UE. Le nombre total de demandes s'élevait en effet à 332 000 en 2012, à 434 000 en 2013, à  625 000 en 2014, pour atteindre le chiffre de 1 323 000 en 2015.

D'après les chiffres rendus publics en mars 2016 par Eurostat, l'organisme de statistique de l'Union européenne, la Syrie est actuellement le principal pays d'origine des demandeurs d'asile en Europe. Une position que le pays occupait déjà en 2013 et 2014. Conséquence directe de la guerre civile dans le pays, les Syriens ont été plus de 362 800 à demander la protection de l'Union européenne, soit environ 30% du nombre total de demandeurs. Le nombre d'Afghans a quasiment quadruplé (178 200 personnes) et celui d'Irakiens a été multiplié par sept (121 500 personnes).

Au sein de l'Union européenne, le pays recevant le plus grand nombre de demandes d'asile est, de loin, l'Allemagne. 441 800 demandes ont été déposées en 2015 (soit 35% de l'ensemble des demandes). La Hongrie a également reçu un grand nombre de demandes d'asile sur la même période (174 000), tout comme la Suède(156 100) et l'Autriche (85 500).

Ramené aux populations des Etats membres, le nombre de demandeurs d'asiles est le plus élevé, et de très loin, en Hongrie (17,7 demandeurs par millier d'habitants), devant la Suède (16), l'Autriche (9,9) et l'Allemagne (5,8).

En revanche, les chiffres de demandes d'asiles les plus faibles ont été enregistrés en Croatie (0,3 demandeur par millier d'habitants), en Slovaquie (0,5), en Roumanie (0,6) au Portugal (0,8) et en Lituanie (0,9). 

Toutefois, l'augmentation du nombre de demandes d'asile ne s'est pas vérifiée uniformément dans l'ensemble des Etats membres. Le nombre de demandeurs a par exemple littéralement explosé en Hongrie, avec une hausse de 323% du nombre de demandeurs par rapport à 2014. En Finlande, si les chiffres en valeur absolue sont moins impressionnants, l'augmentation du nombre de demandeurs d'asile est encore plus forte sur les mêmes dates où l'on observe une augmentation de 822%, passant de 3 490 demandes en 2014 à 32 150 en 2015.

A l'inverse, le nombre de demandeurs d'asile tend à se réduire dans certains Etats membres, comme la Croatie (-63%), la Slovaquie (-47%), ou encore la Roumanie (-45%) sur la même période.