EU Talk JB Bonnin - Mobilité
Economie et monnaie

Le déficit public des Etats de l'Union européenne

déficit

Après avoir fortement augmenté en Europe à la suite de la crise économique et financière de 2008, le déficit public tend aujourd'hui à diminuer. Au sein de l’Union européenne, il s’est élevé, en 2014, à 2,9% du PIB, et à 2,4 % du PIB dans la zone euro, soit légèrement en-dessous du seuil de 3 % prévu par le Pacte de stabilité et de croissance.

Pour consulter cette infographie, vous devez installer le logiciel gratuit Adobe Flash Player en cliquant sur le lien ci-dessous.

Get Adobe Flash player

En 2014, le déficit public de l'Union européenne s'est élevé à 2,9 % du PIB. Pour la zone euro, le chiffre est de 2,4 %. En valeur, entre 2011 et 2014, le déficit a baissé de 32,6 % au sein de l’UE, et de 39,4 % au sein de la zone euro. Un effort conséquent, qui a eu un impact différent selon les Etats membres. Pour certains le déficit s'accroit alors que d'autres tendent vers la stabilité.

La dette publique, qui représente la dette de l’Etat, c’est-à-dire l’ensemble des emprunts contractés par l’État, ne doit pas être confondue avec le déficit public qui est un solde annuel négatif entre des ressources et des dépenses.

Comparatif sur la dette publique des Etats membres de l'Union européenne

En 2013, 13 Etats membres sur 28 ont dépassé le seuil des 3 % de PIB de déficit public. Les niveaux les plus importants se trouvent àChypre(8,8 %), en Espagne (5,8 %), en Croatie et au Royaume-Uni (5,7 %). Chypre est également l'Etat où la part du déficit public dans le PIB a le plus augmenté entre 2013 et 2014 (- 3,9 points de PIB), alors que la Croatie n'a vu cette part augmenter que de 0,3 points.

A l’inverse 15 Etats membres demeurent dans les clous du Pacte de stabilité et de croissance, 4 se trouvant même en excédent. Il s’agit du Danemark (+ 1,2 %), de l'Allemagne (+ 0,7 %) ainsi que de l'Estonie et du Luxembourg (+0,6 %). Parmi les autres pays, seule la Lituanie se rapproche du point d'équilibre avec un déficit inférieur à 1% du PIB. Les progrès les plus notables entre 2013 et 2014 se situent en Slovénie, avec une chute du déficit public de 10 points de PIB, ainsi qu'en Grèce où la baisse s'élève à 8,8 points.

En 2014, la France se trouve toujours au-dessus du seuil de 3 %, avec un déficit public égal à 4 % du PIB. Entre 2013 et 2014 le déficit public français n'a baissé que de 0,1 point de PIB. Cela correspond à la tendance européenne. En effet, entre 2013 et 2014, sur l'ensemble de l'Union européenne, la part du déficit n'a baissé que de 0,3 point. Dans la zone euro la baisse a été de 0,5 point.

La réduction quasi générale des déficits publics en Europe doit être tempérée par l’accroissement important des niveaux d’endettement public des Etats membres.