Dossier special Vacances
Economie et monnaie

Le déficit public des Etats de l'Union européenne

déficit

Après avoir fortement augmenté en Europe à la suite de la crise économique et financière de 2008, le déficit public tend aujourd'hui à diminuer. Au sein de l’Union européenne, il s’est élevé, en 2016, à 1,5% du PIB pour la zone euro et à 1,7% pour l'UE à 28, soit largement en-dessous du seuil de 3% prévu par le Pacte de stabilité et de croissance.

Pour consulter cette infographie, vous devez installer le logiciel gratuit Adobe Flash Player en cliquant sur le lien ci-dessous.

Get Adobe Flash player

En 2016, le déficit public de l'Union européenne s'est élevé à 1,7% du PIB, soit une baisse substantielle de 0,7 point de PIB par rapport à 2015. Pour la zone euro, le chiffre est de 1,5%. Entre 2015 et 2016, le ratio de la dette publique par rapport au PIB a également reculé, passant de 84,9 à 83,5% dans l'UE, et de 90,3 à 89,2% dans la zone euro. Un effort conséquent, qui a eu un impact différent selon les Etats membres. Pour certains, le déficit s'accroit alors que d'autres tendent vers la stabilité.

La dette publique, qui représente la dette de l’Etat, c’est-à-dire l’ensemble des emprunts contractés par l’État, ne doit pas être confondue avec le déficit public qui est un solde annuel négatif entre des ressources et des dépenses.

Comparatif sur la dette publique des Etats membres de l'Union européenne

En 2016, 6 Etats membres sur 28 ont atteint ou dépassé le seuil des 3% de PIB de déficit public. Les niveaux les plus importants se trouvent en Espagne (4,5%), en France (3,4%), en Roumanie et au Royaume-Uni (3%).

A l’inverse, 24 Etats membres demeurent dans les clous du Pacte de stabilité et de croissance, 2 se trouvant à l'équilibre (Bulgarie et Lettonie) et 10 se trouvant même en excédent. Les chiffres les plus élevés sont ceux du Luxembourg (+1,6%), de Malte (+1%), de la Suède (+0,9%) et de l'Allemagne (+0,8%).

En 2016, la France se trouve toujours au-dessus du seuil de 3%, avec un déficit public égal à 3,4% du PIB. Entre 2015 et 2016, le déficit a baissé de 0,2 point.

Une baisse d'une moins grande ampleur que la tendance européenne. En effet, entre 2015 et 2016, sur l'ensemble de l'Union européenne, la part du déficit a baissé de 0,7 point. Dans la zone euro la baisse a été de 0,6 point.

Dans certains Etats membres, la réduction du déficit a même été spectaculaire en 2016. Le déficit de la Grèce a ainsi baissé de 6,6 points de PIB, celui de la Croatie de 2,6 points, des Pays-Bas de 2,5 points et du Portugal de 2,4 points. A l'inverse, le déficit de la Roumanie a augmenté de 2,2 points de PIB en un an.