Dossier Vacances 2016
Education et formation

Le coût des études supérieures en Europe

Le coût des études supérieures en Europe pour les étudiants

Les Européens, pas tous égaux devant l'accès aux études supérieures ? C'est ce que révèle une étude publiée par la Commission européenne, plus précisément par Eurydice, son réseau chargé d'informer sur les systèmes éducatifs et d'analyser les politiques éducatives en Europe. L'étude présente en effet le montant des frais d'inscription à l'université, en 1er et 2ème cycle, ainsi que celui des aides accordées aux étudiants, sur critères sociaux et sur le mérite, dans 26 États membres de l'Union européenne (les données pour le Luxembourg et les Pays-bas n'étant pas disponibles) pour l'année universitaire 2012/2013.

Amphithéâtre universitéDes données, reprises dans le comparatif ci-dessous, qui font état de situations très variables en fonction des pays.
En fournissant à la fois les données concernant le coût des inscriptions en université et celles relatives aux aides accordées aux étudiants, que ce soit sur critères sociaux ou sur le mérite, l'étude d'Eurydice dresse un véritable panorama de l'accès, dans les faits, à l'enseignement supérieur en Europe.

Eurypedia

C'est l'outil d'Eurydice qui présente des systèmes éducatifs et des réformes en Europe. Le site couvre 38 systèmes éducatifs dans les 33 pays qui participent au programme de l'Union européenne dans le domaine de l'éducation et de la formation tout au long de la vie (les 28 États membres de l'UE, ainsi que la Croatie, l'Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Suisse et la Turquie).

En choisissant un pays sur la carte interactive, vous accèderez à l'information spécifique relative à un système éducatif national, soit en anglais soit dans la langue du pays. L'information est fournie par l'unité nationale d'Eurydice qui travaille avec le ministère de l'éducation concerné et des experts nationaux.

Visitez Eurypedia

Les différences d'un Etat membre à un autre sont flagrantes ! Certains pays comme la Suède, le Danemark, la Finlande et l'Autriche, permettent à tous de poursuivre des études en n'exigeant aucun frais de scolarité et en versant aux étudiants des bourses pouvant s'élever à presque 10 000 euros par an. À l'opposé, le Royaume-Uni atteint des records de frais d'inscription. Les étudiants doivent payer 11 099 euro par an en premier cycle. Le soutien financier varie fortement selon la province de l'université (2 158 euros en Écosse, 4 136 euros en Angleterre et en Irlande du Nord, 6 365 au Pays de Galle). 

En Grèce, l'accès au 1er cycle est gratuit, mais les étudiants n'ont pas droit aux aides financières, exceptés ceux qui peuvent prétendre à la bourse au mérite de 1 467 euros. Les frais d'inscription pour le 2ème cycle s'élèvent, eux, à 12 000 euros.

En un an, certains pays ont fortement modifié les frais d'inscription, de 100 à 1 960 euros pour le premier cycle en Slovaquie. L'accès à l'université, gratuit en Estonie, est passé directement à 7 200 euros. D'autres ont baissé les frais d'inscription comme la Roumanie (de 9 873 à 2 819 euros) ou la Slovénie (de 12 373 à 9 375 euros).

D'autres pays n'ont pas changé les frais d'inscriptions, comme la Pologne (41 euros) ou la République Tchèque (seulement une augmentation de 1 euro, passant à 21 euros).

Une autre catégorie de pays peut enfin être identifiée : ceux dont l'inscription aux universités est payante, mais qui accordent des aides permettant de faire face à ces coûts. Ainsi à Chypre, l'inscription au 1er cycle peut coûter jusqu'à 3 417 euros, mais l'État peut soutenir un étudiant à hauteur de 3 692 euros. L'inscription est donc totalement couverte et il reste même un peu d'argent pour le logement. En Irlande, l'inscription en 1er cycle peut coûter jusqu'à 6 000 euros, mais l'état peut soutenir un étudiant à hauteur de 5 915 euros par an.

La France et la Belgique (francophone) pratiquent quant à elles des frais peu élevés (183 euros et 837 euros en 1er cycle) et accordent des bourses similaires, autour de 5 000 euros par an. L'Allemagne ne demande à ses étudiants que 1 000 euros par an pour étudier mais peut verser plus de 8 000 euros d'aides sur critères sociaux, et 9 000 euros de bourses sur le mérite. Elle est sur ce point en tête du classement européen.

Des montants qui varient également en fonction de l'avancement dans les études (voir le tableau complet ci-dessous) mais qui révèlent une trop grande injustice, persistante en Europe, dans l'accès aux hautes études. Alors que la Commission européenne demande aux États de moderniser leur enseignement supérieur, ne devrait-elle pas s'atteler à l'harmonisation des coûts d'accès aux universités, pour permettre à chaque Européen d'y prétendre ?

Tableau complet des frais d'inscriptions maximum en 1er et 2e cycle et des bourses sur critères sociaux et au mérite, en euros, pour l'année universitaire 2012/2013

 

 

Frais d'inscription
maxi. en 1er cycle
Frais d'inscription
maxi. en 2e
cycle
Bourses sur critères sociaux Bourses au mérite
Allemagne1 000 1 0008 0409 000
Autriche008 9528 952
Belgique
(francophone)
8378374 6730
Belgique
(flamande)
6116115 1643 836
Belgique
(germanophone)
60002 4690
Bulgarie741793552552

Chypre

Croatie

3 417

1 329

10 250

1 329

3 692

1 595

3 500

1 595

Danemark

Espagne

0

2 011

0

4 734

9 274

6 241

0

0

Estonie7 2007 2002 200841
Finlande009 5950
France1832545 5001 800
Grèce012 00001 467
Hongrie5 5326 569411206
Irlande6 00030 0005 9152 000
Italie1 3001 3005 0525 052
Lettonie4 8766 5711 0041 004
Lituanie5 2606 2491 3553 614
Malte04003 0980
Pologne41416653 346
Portugal1 0661 0665 6772 415
République tchèque21216440
Roumanie2 8192 8198071 615

Royaume-Uni
(Angleterre,

Irlande du Nord)

11 0994 8104 1360

Royaume-Uni
(Ecosse)

Royaume-Uni

(Pays de Galle)

11 099

 

11 099

0

 

4 810

2 158

 

6 365

0

 

0

Slovaquie1 9602 9403 240422
Slovénie9 37512 4624 7363 677
Suède003 1670