Collection Réflexe Europe - La Documentation française
Emploi et social

L'âge légal de départ à la retraite dans l'Union européenne

Retraités

Pour contenter ses créanciers, la Grèce vient de proposer d'allonger l'âge légal de départ à la retraite à 67 ans. Qu'en est-il ailleurs en Europe ?
L'âge légal de la retraite dans l'Union européenne varie d'un Etat membre à l'autre, entre 60 ans en France (ainsi que pour les femmes en Autriche, Grèce, Italie, Lituanie, Malte, Pologne, Royaume-Uni) et 67 ans en Allemagne et en Suède.

Pour consulter cette infographie, vous devez installer le logiciel gratuit Adobe Flash Player en cliquant sur le lien ci-dessous.

Get Adobe Flash player

Cet âge peut varier selon le sexe du travailleur comme dans plus d'un tiers des Etats membres, mais aussi selon le statut professionnel et les exceptions propres à chaque pays, qui ont tous prévu des systèmes de retraite anticipée ou au contraire différée, à côté de l'âge de départ normal.Enfin, le départ à la retraite dépend partout du nombre d'années travaillées.

 

Ainsi l'âge réel du départ en retraite diffère, parfois sensiblement, de l'âge légal. Aussi dans la grande majorité des pays les individus sont nombreux à quitter le marché du travail avant l'âge légal. En Lettonie seulement, ainsi que pour les femmes en Estonie, en Italie, en Grèce et au Royaume-Uni, et pour les hommes en République tchèque, l'âge moyen est supérieur à l'âge légal.

Au-delà des différences, tous les régimes de retraite en Europe se trouvent confrontés à un problème commun : l'évolution inquiétante de la démographie.

Le vieillissement de la population modifie négativement l’équilibre entre la population active et les aînés. La proportion des Européens âgés de plus de 80 ans devrait presque tripler d'ici 2050 et les personnes âgées de 60 à 79 ans représenteront un quart de la population totale de l'UE. 3 personnes sur 10 auront 65 ans et plus en 2050.

Conjuguée à la crise économique actuelle, cette évolution aura d'importantes répercussions en termes de finances publiques, ainsi que pour l’adéquation future des retraites.

Quels débats sur la réforme des retraites dans les pays d'Europe ? Bruno Palier, spécialiste des systèmes de protection sociale en Europe, répond aux questions de Touteleurope.eu.

Voir
l'interview

 

Aussi beaucoup d'Etats membres débattent actuellement d'une réforme de leur système de retraites, afin de financer leurs engagements actuels de retraite ou de les ajuster à un niveau pouvant être financé.

Si la tendance à l'allongement des retraites semblait se dégager il y a quelques années, ce sont désormais la stabilisation voire la diminution de l'âge légal de départ en retraite et l'augmentation de la durée de cotisation, éventuellement conjuguées à une diminution des pensions publiques de retraite, une augmentation de la part privée de ces pensions et/ou une plus forte l'imposition de certaines catégories de population, qui bénéficient actuellement d'un certain engouement de la part des gouvernements européens.

Le tableau et la carte ci-dessous offrent une vue d’ensemble de l'âge légal et moyen de départ à la retraite dans les Etats membres.

Une forte proportion de pays européens ont fixé l'âge légal du départ à la retraite entre 60 et 65 ans.

Néanmoins, l'Espagne a prévu d'augmenter cet âge de 65 à 67 ans d'ici 2027. De même, en Estonie, il atteindra 65 ans en 2026 et 67 ans en Italie dès 2021, au lieu de 65 ans et 3 mois. Le Royaume-Uni va faire de même et le fixer à 66 ans pour tous d'ici 2020. La Pologne va aussi l'augmenter progressivement à 67 ans.

Les Pays-Bas vont plus loin dans sa future législation sur l'âge de départ à la retraite : s'il doit atteindre 67 ans en 2023, il sera lié à l'espérance de vie à partir de 2024. La Slovaquie compte faire de même en 2017.

La Suède, elle, est un cas particulier : l'âge de la retraite est flexible et varie entre 61 et 67 ans.